Fervent interprète du répertoire sud-américain, Dudamel ajoute à la 5e symphonie de Malher un classique oublié de Orbón.

L’immense Cinquième Symphonie de Mahler forme le plat de résistance de ce concert de l’Orquesta Sinfónica Simón Bolívar de Venezuela, qui en a donné un enregistrement remarqué chez Deutsche Grammophon.

Dudamel, l’un des plus fervents connaisseurs et interprètes de la musique sud-américaine, y ajoute une œuvre méconnue du public européen, les Tres versiones sinfónicas (1954) de Julián Orbón.

Digne produit d’el Sistema, ce programme vénézuelien d’apprentissage de la musique classique par les enfants à nul autre pareil, Gustavo Dudamel a déboulé sur les scènes européennes avec la fougue d’un météore. Sa percée lors du Concours de direction d’orchestre de Bamberg en 2004 a sonné le début d’un parcours jalonné de succès. Le trentenaire, qui pratique depuis plus d’une quinzaine d’années, est passé ces dernières années à la tête de nombre d’orchestres de premier plan, que ce soit comme chef invité ou titulaire. L’Orchestre de Göteborg, le Los Angeles Philharmonic ou, bien entendu, l’Orchestre des jeunes Simón-Bolívar en ont ainsi fait leur directeur musical. C’est à la tête de ce dernier, “son” orchestre, qu’il se produit à la Philharmonie en ce début d’année 2015, un an après leur concert monumental consacré au Requiem de Berlioz à la cathédrale Notre-Dame-de-Paris en janvier 2014, qu’il avait voulu dédier à l’un de ses maîtres qui venait tout juste de mourir, le grand Claudio Abbado.

Retrouvez toute l'actualité de la Philarharmonie de Paris sur notre page dédiée

Programme

Julián Orbón 
Tres Versiones Sinfónicas

Entracte

Gustav Mahler 
Symphonie n° 5

Distribution

  • Date 25 janvier 2015
  • Durée 1h 55min
  • Production Camera Lucida
  • Chef d'orchestre Gustavo Dudamel
  • Orchestre Orquesta Sinfónica Simón Bolívar de Venezuela