L'Académie musicale de Liesse combine études et chant façon Oxford

Par @Culturebox
Mis à jour le 25/05/2016 à 09H17, publié le 25/05/2016 à 09H11
Les élèves de l'Académie musicale de Liesse en pleine leçon 

Les élèves de l'Académie musicale de Liesse en pleine leçon 

© France3/Culturebox

Mêler le chant de haut niveau et les études du CM1 à la Terminale, c'est le programme pédagogique de l'Académie musicale de Liesse-Notre-Dame dans l'Aisne. Ouverte depuis deux ans, elle permet aux élèves d'alterner les cours de français, maths avec des leçons de chant. Cette école catholique est réservée aux garçons !

Agés de 10 à 18 ans, les étudiants de l'Académie musicale de Liesse enchaînent les heures de cours et de chant. L'école propose un programme scolaire, alliant études générales et musique, de la primaire au lycée.
 
Reportage : R. Vivenot / H. Desaunay / J. Delance / N. Perrin


Un retour en force de la musique

"Notre objectif est de recréer une authentique école maîtrisienne en France", explique Vianney Châtillon, directeur de l'Académie musicale de Liesse, "On veut rester dans l'apprentissage traditionnel européen. Celui que l'on peut trouver en Angleterre à Cambridge et Oxford mais aussi en Allemagne, en Espagne ou encore en Autriche". 
En France, il y a bien sûr les Petits Chanteurs à la Croix de Bois. Mise à part cette dernière, les maîtrises se font de plus en plus rares. Au sein de l'Académie musicale, 40 garçons ont été sélectionnés sur audition. Ces derniers continuent de suivre leur cursus scolaire en internat dans un ancien couvent. Ils consacrent trois ou quatre heures à la musique par jour.


Le chant n'exclut pas les études

"Je ne suis pas ici pour faire forcément que de la musique. Je peux aussi devenir militaire, ingénieur et plein d'autres métiers encore", raconte Pierre Mortreux, élève de 9 ans et demi à l'Académie de Liesse. En effet, cette dernière ne cherche pas à mettre le chant au premier plan dans la vie de ses étudiants. Elle représente, avant tout, un choix éducatif : "C'est une école. Il y a une grosse partie de scolarité comme dans tous les autres établissements français. Seulement, on ajoute quatre heures de musique en plus. Nous nous devons de faire les choses plus rapidement pour que les élèves puissent se faire au rythme", explique Clarisse Voutier, directrice des études de l'Académie.


La maîtrise musicale de Liesse attire de plus en plus. Elle doit même refuser certaines candidatures. Actuellement en plein développement, elle cherche des mécénats dans le but d'élargir ses horizons, au-delà de la région...