Katy Perry et Madonna à la Marche des Femmes anti-Trump samedi à Washington

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 21/01/2017 à 19H11, publié le 21/01/2017 à 13H43
La chanteuse Katy Perry a annoncé sa présence à la Marche des Femmes anti-Trump de Washington du samedi 21 janvier 2017.

La chanteuse Katy Perry a annoncé sa présence à la Marche des Femmes anti-Trump de Washington du samedi 21 janvier 2017.

© Frazer Harrison / Getty Images / AFP

Les féministes sont vent debout contre l'arrivée à la Maison Blanche de Donald Trump, que les déclarations misogynes durant sa campagne ont révulsé. Beyoncé, Katy Perry, Madonna et Scarlett Johansson soutiennent la Marche des Femmes prévue samedi à Washington mais aussi dans des centaines de villes autour du monde, au lendemain de l'investiture officielle du 45e président des Etats-Unis.

  • De quoi s'agit-il ?


    La Marche des Femmes entend protester contre les propos méprisants ou haineux tenus durant sa campagne par Donald Trump. Contre les femmes en premier lieu mais aussi contre les immigrés, les musulmans et les étrangers.

    L'objectif est de délivrer un message à tous les échelons du nouveau gouvernement et de l'administration Trump : "Dire que nous sommes ensemble solidaires et attendons des leaders élus qu'ils agissent en faveur des droits des femmes, de leurs familles et de leurs communautés", ont expliqué les organisateurs dans un communiqué.

    La marche est née d'un simple appel d'une avocate à la retraite, Teresa Shook, posté sur Facebook. Plus qu'une marche, il s'agit pour ses organisateurs d'un "mouvement impulsé par des femmes rassemblant des personnes de tous âges, races, cultures et étiquettes politiques", inquiets et soucieux de défendre l'"humanité partagée" et "la liberté".
     
  • Quand et Où ?


    La Marche principale se déroule samedi 21 janvier à Washington D.C., sur le National Mall, la vaste esplanade où Donald Trump a été intronisé 45e président vendredi. A partir de 10h du matin heure locale (16h heure française), 200.000 personnes au moins y sont attendues (plus de 300.000 personnes sont abonnées à la page Facebook de l'évènement)

    Mais 600 autres marches sœurs sont prévues aux Etats-Unis et dans une vingtaine de pays en Europe, en Afrique, en Asie et en Australie. Ainsi, des milliers d'Australiens et de Néo-Zélandais ont donné samedi à Sydney et Melbourne le coup d'envoi de ces autres marches samedi. A Paris, Londres, Genève et Amsterdam, des dizaines de milliers d'autres ont manifesté en espérant un sursaut. A Paris, sur la place du Trocadero, 2000 personnes sont venues rappeler que "les droits de l'Homme sont aussi ceux des femmes" et dire non à "tout ce que représente Trump".
     
  • Qui soutient, qui participe ?


    Si Beyoncé n'a fait pour l'heure qu'apporter son soutien, Katy Perry, Madonna, Scarlett Johansson et Cher ont annoncé en revanche leur présence à la marche principale de Washington. Le cinéaste Michael Moore, l'actrice Scarlett Johansson ou la militante des droits civiques Angela Davis sont quelques-unes des célébrités qui ont prévu de s'exprimer sur place.

    Questlove des Roots, le rappeur Rakim, la chanteuse Grimes, et les musiciens de TV On the Radio ont prévu de participer aux 300 marches sœurs qui auront lieu à travers les Etats-Unis et notamment à New York, Boston, Los Angeles et Seattle.

    La "Marche des femmes" est soutenue par des dizaines d'organisations progressistes en opposition avec Donald Trump : défenseurs des droits civiques, des immigrés, des musulmans, du droit à l'avortement ou des drogues douces, des écologistes, féministes, pacifistes, homosexuels, Noirs et Amérindiens. Ainsi qu'Amnesty International et le Planned Parenthood, le plus grand réseau de planning familial du pays.
     
  • Qui chantera ?


    Des dizaines d'artistes ont prévu d'élever la voix à cette marche : Janelle MonaeMaxwell, Angélique Kidjo, MC Lyte et The Indigo Girls, ont notamment prévu de chanter.  En soirée, The National, Sleater-Kinney, Holy Miranda et Kip de TV On The Radio se produiront avec d'autres musiciens dans la capitale fédérale en faveur du Planning Familial. 

    "Je suis honorée de rejoindre ce mouvement en faveur de la justice et de l'égalité pour tous", a déclaré Janelle Monae. "La musique a toujours été un outil puissant pour galvaniser l'unité et je pense qu'ensemble nos voix seront plus fortes que n'importe quelle force qui essayerait de nous réprimer."

    Maxwell a renchéri : "Nous sommes ici parce que les femmes sont tout à fait capables, voire davantage, d'atteindre les buts qu'elles se sont fixées. Sans la profondeur infinie de leur amour nous ne serions pas les hommes que nous sommes." 

    Nos confrères de France Info proposent une couverture Live de l'évènement