Kate Moss, Bill Wyman et Sarah Ferguson aux funérailles de Peaches Geldof

Par @Culturebox
Publié le 21/04/2014 à 18H25
Le cerceuil décoré de Peaches Geldof, décédée le 7 avril 2014 à l'âge de 25 ans, pour ses funérailles, le 21 avril 2014

Le cerceuil décoré de Peaches Geldof, décédée le 7 avril 2014 à l'âge de 25 ans, pour ses funérailles, le 21 avril 2014

© Leon Neal / AFP

Kate Moss, Bill Wyman et Sarah Ferguson ont rendu un dernier hommage lundi à Peaches, la fille de Bob Geldof, dans la même église du Kent où furent célébrées les obsèques de sa mère il y a quatorze ans.

L'ancien top model et la duchesse d'York faisaient partie des quelques célébrités à se joindre à la cérémonie funèbre de la présentatrice et journaliste, morte subitement le 7 avril à l'âge de 25 ans.
Bill Wyman, l'ancien bassiste des Rolling Stones, figurait également parmi les invités de la cérémonie privée, alors que des dizaines d'anonymes étaient rassemblées devant l'église de Davington, un petit village du Kent, au sud-ouest de l'Angleterre.
"RIP Peaches", pouvait-on lire sur un message inscrit à la craie sur un des murs de l'église St Mary Magdalene et St Lawrence.
Peaches Geldof en février 2014

Peaches Geldof en février 2014

© MIGUEL MEDINA / AFP
Le cercueil de la jeune femme était peint en bleu ciel et portait des dessins la représentant aux côtés de son mari, le chanteur de rock Tom Cohen, leurs deux jeunes enfants et les deux chiens de la famille. 
La cérémonie a eu lieu dans la même église où furent célébrées les obsèques de la mère de Peaches, Paula Yates, morte d'une overdose d'héroïne en 2000, à l'âge de 41 ans.
C'est aussi là que Peaches avait épousé Tom Cohen en deuxième noces en 2012. Le couple avait alors imité Bob Geldof et Paula Yates, mariés au même endroit en 1986.
Selon la presse britannique, les cendres de la jeune femme devaient être dispersées dans le jardin de la maison de Bob Geldof où elle jouait lorsqu'elle était enfant et qui se trouve juste derrière l'église.
Les raisons de la mort de Peaches Geldof, retrouvée morte dans sa maison du Kent le 7 avril, sont toujours un mystère.
Son décès a été qualifié de "non suspect, inexpliqué et soudain" par la police qui, après une autopsie "non-concluante", attend désormais les résultats d'analyses toxicologiques, un travail pouvant prendre plusieurs semaines.