Victoires du Jazz : Anne Paceo, Laurent Coulondre, Sylvain Rifflet lauréats 2016

Par @annieyanbekian Journaliste, responsable de la rubrique Jazz-Musiques du Monde de Culturebox
Mis à jour le 14/07/2016 à 20H13, publié le 14/07/2016 à 06H23
La batteuse Anne Paceo, l'organiste-pianiste Laurent Coulondre et le saxophoniste Sylvain Rifflet sont les trois lauréats des Victoires du Jazz 2016

La batteuse Anne Paceo, l'organiste-pianiste Laurent Coulondre et le saxophoniste Sylvain Rifflet sont les trois lauréats des Victoires du Jazz 2016

© Sylvain Gripox / Annie Yanbékian / Sylvain Gripoix

La batteuse Anne Paceo sacrée artiste de l'année, l'organiste-pianiste Laurent Coulondre élu Révélation, le saxophoniste Sylvain Rifflet récompensé pour son album "Mechanics", tel est le verdict livré lors de l'édition 2016 des Victoires du Jazz, mercredi soir à la Pinède Gould de Juan-les-Pins à Antibes, à la veille de l'ouverture du festival Jazz à Juan.

> La cérémonie est disponible en replay

Deuxième Victoire pour Anne Paceo

Dans la catégorie "Artiste jazz de l'année", trois femmes étaient exceptionnellement en lice dans un univers musical majoritairement masculin. Le trophée est revenu à la batteuse Anne Paceo qui a expérimenté avec passion, dans son album "Circles", une nouvelle façon d'écrire et d'enregistrer la musique, avec des outils et un travail de production inhérents à l'électro et à la pop, et la participation de formidables musiciens parmi lesquels la chanteuse Leïla Martial. Les autres nommées étaient la chanteuse Cécile McLorin Salvant, lauréate en février d'un Grammy Award pour son album "For one to love", et la saxophoniste Géraldine Laurent, récompensée cet hiver par l'Académie du Jazz pour "At work".

Anne Paceo remporte sa deuxième Victoire du Jazz cinq ans après avoir été sacrée Révélation instrumentale. Sur son compte Facebook, la musicienne a exprimé sa joie et sa surprise par une réaction laconique : "C'est oufffff !!!"


La révélation Laurent Coulondre

Du côté des Révélations Jazz 2016, c'est le fougueux pianiste et organiste Laurent Coulondre qui a été récompensé mercredi soir, certainement autant pour le travail réalisé pour son troisième album en leader "Schizophrenia" que pour l'énergie débridée qu'il déploie sur scène, jonglant avec flegme et virtuosité entre le piano et l'orgue Hammond.

Sur ses comptes Twitter et Instagram, le jeune musicien s'est dit "trop ému et honoré" par la distinction reçue mercredi soir.
 

Sylvain Rifflet, album de l'année avec "Mechanics"

La Victoire de l'album jazz de l'année a été attribuée à l'inclassable et fascinant "Mechanics" du saxophoniste Sylvain Rifflet. Ce disque onirique, audacieux, expérimental, est sorti à l'automne 2015 sur le label Jazz Village. Il a été enregistré avec le flûtiste Joce Mienniel, par ailleurs candidat malheureux au trophée des Révélations.
Joce Mienniel et Sylvain Rifflet jouent un extrait de l'album "Mechanics" du saxophoniste

Joce Mienniel et Sylvain Rifflet jouent un extrait de l'album "Mechanics" du saxophoniste

© Capture d'écran / Victoires du Jazz / France 3

"Mechanics" a remporté la Victoire de l'Album de l'année aux dépens du disque "And The" de Pierrick Pedron (ce dernier n'en est pas à sa première nomination aux Victoires du Jazz, mais il est reparti à nouveau bredouille) et de "Love for Chet", hommage à Chet Baker proposé par le trompettiste Stéphane Belmondo (sacré par le passé à trois reprises par les Victoires du Jazz).

Victoire d'honneur pour Lucky Peterson

Enfin, le célèbre bluesman Lucky Peterson a remporté une Victoire d'honneur. Le chanteur, guitariste et claviériste, âgé de 51 ans, a assuré que c'était la première distinction qu'il recevait dans sa carrière.
Lucky Peterson (au centre), sa Victoire d'honneur en main, entouré de ses musiciens et de son équipe

Lucky Peterson (au centre), sa Victoire d'honneur en main, entouré de ses musiciens et de son équipe

© Capture d'écran / Victoires du Jazz / France 3

Hommages à Prince, Chet Baker, Gainsbourg

En marge de la remise des trophées et des performances des nommés, la cérémonie, présentée par Sébastien Folin, a été ponctuée de moments musicaux.

En ouverture de la soirée, avant de recevoir sa Victoire d'honneur, Lucky Peterson a rendu hommage à Prince, disparu le 21 avril dernier. Il a chanté "Purple Rain" avec une section de cuivres de choc composée de Pierrick Pedron, Sylvain Rifflet, Stéphane Belmondo (tous trois nommés) et Airelle Besson (sacrée Révélation 2015).

Cette année, Chet Baker, déjà à l'honneur dans le disque "Love for Chet" de Stéphane Belmondo, est aussi célébré par des artistes d'horizons musicaux différents dans l'album "Autour de Chet". La chanteuse Camelia Jordana et la trompettiste Airelle Besson ont participé à l'enregistrement sorti fin avril chez Verve. Mercredi soir, elles ont livré une belle et émouvante interprétation de "The Thrill is gone". Parmi les musiciens qui les accompagnaient, figurait le pianiste Bojan Z.

La chanteuse américaine Stacey Kent et le pianiste André Manoukian se sont associés autour d'un autre hommage, rendu cette fois à Serge Gainsbourg. Ils ont interprété "Ces petits riens" dans un délicat duo piano-voix, alors que le vent soufflait fort sur la Pinède Gould.

Enfin, avec son pétillant quintet majoritairement londonien, le bassiste américain Kyle Eastwood a joué "Prosecco Smile", un extrait de son dernier album "Time Pieces", sorti en 2015.

Le palmarès 2016

Artiste de l'année : Anne Paceo
Révélation de l'année (Prix Frank Ténot) : Laurent Coulondre
Album de l'année : "Mechanics" de Sylvain Rifflet (Jazz Village)

Victoire d'honneur : Lucky Peterson

Les palmarès des années précédentes

> Le palmarès 2015
> Le palmarès 2014
> Le palmarès 2013
Anne Paceo interviewée par Sébastien Folin pendant la cérémonie des Victoires du Jazz 2016

Anne Paceo interviewée par Sébastien Folin pendant la cérémonie des Victoires du Jazz 2016

© Capture d'écran / Victoires du Jazz / France 3

rappel : Les NOMINATIONS 2016

Artiste ou formation de l'année :
- Géraldine Laurent, album "At Work" (Gazebo)
- Cécile McLorin Salvant, album "For One to Love" (Mack Avenue)
- Anne Paceo, album "Circles" (Laborie Jazz)

Révélation de l'année (Prix Frank Ténot) :
- Laurent Coulondre, "Schizophrenia" (Soundsurveyor)
- Joce Mienniel, "Tilt" (Drugstore Malone)
- Pierre Perchaud, "Fox" (Jazz&People)


Album de l'année
- "And the" de Pierrick Pedron (Jazz Village)
- "Love for Chet" de Stéphane Belmondo (Naïve)
- "Mechanics" de Sylvain Rifflet (Jazz Village)
 

Stéphane Belmondo aux Victoires du Jazz 2016

Stéphane Belmondo aux Victoires du Jazz 2016

© Capture d'écran / Victoires du Jazz / France 3

 

> Les Victoires du Jazz feront l'objet d'une édition exceptionnelle du "Club Jazz à Fip" dimanche 17 juillet sur Fip de 19H à 20H.