Une symphonie jazz pour une course de voile, signée Alex Tassel

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 10/02/2012 à 18H28
Alex Tassel au bugle le 24 janvier 2012 à Vannes

Alex Tassel au bugle le 24 janvier 2012 à Vannes

© Damien Meyer / AFP

"Sur la mer", tel est le titre évocateur de la symphonie composée par le trompettiste et bugliste breton Alex Tassel, par ailleurs marin amateur. En mars, cette musique marquera le départ et l'arrivée de la Solidaire du Chocolat, une transat reliant Saint-Nazaire à Progresso, au Mexique.

Cette Solidaire, course en double et sans escale destinée aux Class40 (voiliers monocoques de 40 pieds de long, soit 12,18 mètres) parcourt sur trois semaines et quelque 5000 miles (9.260 km) l'itinéraire des premiers navires affrétés pour le commerce du cacao au XIXe siècle. Départ le 11 mars depuis le port de Saint-Nazaire, arrivée prévue vers le 6 avril à Progresso, au nord de la péninsule du Yutacan.

Une symphonie "comme un film imaginaire"
Alex Tassel a divisé sa symphonie jazz en huit mouvements -contre quatre dans les symphonies classiques- censés illustrer les différentes émotions des courses en mer. "Cette partition, je l'ai écrite comme un film imaginaire, c'est la traversée telle que je la rêve", a confié à l'AFP le jazzman qui aura 37 ans fin mars. "La voile, c'est comme la musique, il y a un mélange de technique et de feeling, il faut complètement maîtriser les acquis pour se sentir libre, ça demande de la concentration et de la sagesse, l'extrême tension peut générer une grande détente."

Pour composer sa symphonie maritime, Alex Tassel s'est inspiré de sa propre expérience de marin amateur, ainsi que de textes signés d'amoureux de la mer comme le skipper Sydney Gavignet ou l'acteur Jacques Gamblin (celui-ci a déjà collaboré avec Laurent de Wilde, membre du quintet de Tassel, qu'il a croisé à son tour récemment).

Alex Tassel s'est rendu début janvier à Mexico avec les musiciens de son quintet (Laurent de Wilde au piano, Sylvain Beuf au saxophone, Diego Imbert à la contrebasse, Julien Charlet à la batterie). Ils ont enregistré "Sur la mer" avec les 42 musiciens de l'Orchestre philharmonique de Mexico.

En marge de la Solidaire, le quintet de jazz doit jouer la partition dans différentes circonstances : avec l'Orchestre philharmonique de Mexico (direction Jose Arias), avec l'Orchestre symphonique du Yucatan, et enfin avec les étudiants du Conservatoire de Saint-Nazaire.  Il espère également l'interpréter avec l'Orchestre de Bretagne sur les quais de New York et de Brest, pour le départ et l'arrivée des grands multicoques de la Krys Ocean Race, en juillet.

Concernant la transat Solidaire, le départ doit être précédé par plusieurs jours de festivités, à compter du 1er mars, avec des concerts gratuits jazz, world, funk à Nantes et Saint-Nazaire, et une parade navale sur l'estuaire de la Loire.

Une course de voile à vocation humanitaire
La Solidaire, course de voile pas tout à fait comme les autres, a pour objectif d'associer les bateaux et leurs sponsors à des projets caritatifs. En 2009, lors de la première édition, les organisateurs ont déclaré avoir levé "près de 500.000 euros de fonds solidaires" pour différents programmes associatifs en France et au Mexique.

Quant à l'album "Sur la mer" du quintet d'Alex Tassel, il est vendu au profit de l'association "Man and Nature".

Le quintet d'Alex Tassel au Duc des Lombards, à Paris, en novembre 2010