Un orage musical au festival de jazz de Tulles

Par @Culturebox
Publié le 22/01/2016 à 16H40
Le Lobe pour le 11ème "Bleu en hiver" à Tulle (Corrèze)

Le Lobe pour le 11ème "Bleu en hiver" à Tulle (Corrèze)

© France 3

En ouverture du 11e festival de Tulle (Corrèze) "Du bleu en hiver", 21 musiciens composent un orchestre atypique appelé "Le Lobe". Avec cette formaion ils proposent une œuvre d'improvisation bourrée d'énergie, clin d'oeil à la musique techno et disco sous des éclairages de concert rock. Il fallait être sourd ou mort pour ne pas se sentir emporté par ce déferlement de sons et de lumière…

Reportage : T. Girault, Y. Ebe et J. Cire
C'est comme si une alarme venait de se déclencher. Même bruit de sirène, même inquiétude stressante… Donc ça réveille tout le monde et ça surprend forcément une salle de concert habituée à des sonorités plus… policées même produites par un groupe de rock.
Tonnerre et éclairs...

Tonnerre et éclairs...

© France 3
Sur scène, 21 musiciens confirmés. Comme partition, une simple trame sur laquelle ils improvisent sous la baguette virtuelle (elle se sert seulement de ses mains) qui se veut fédératrice et créatrice de Claire Bergerault.
21 musiciens sous la direction de Claire Bergerault

21 musiciens sous la direction de Claire Bergerault

© France 3

A chaque concert, l'exécution est repensée, réinventée ré-improvisée. Autrement dit, on n'assiste pas deux fois au même concert. Claire Bergerault explique son rôle:

C'est entre l'écrit et l'improvisé. Ce qui est important, c'est de garder toujours une urgence. On est toujours dans une mise en danger".


Un résultat qui a surpris le public

Un résultat qui a surpris le public

© France 3
Le résultat est surprenant, décoiffant, bluffant… on peut trouver beaucoup de qualificatifs inhabituels pour un concert de jazz. 

Ce que confirme le public qui ne va pas chercher un dictionnaire avant de parler:

C'est choquant, dit un spectateur. C'est choquant mais à force d'écouter, on commence à apprécier".

Un autre :

Plein de nouveauté dans le travail du chef, plein de sons différents…

Une spectatrice :

"On voit le travail d'équipe, les directions qui sont données. Il y a un gros travail derrière"  
 

Le Lobe dirigé par Claire Bergerault

Le Lobe dirigé par Claire Bergerault

© France 3


Visiblement, le public, d'abord surpris, a apprécié ce bel orage d'éclairs lumineux et de tonnerre musical.


Festival "Du bleu en hiver", Tulles
Du 21 au 23 janvier 2016