"The Breeze", le bel hommage de Clapton et ses amis à J.J.Cale

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 30/07/2014 à 15H45, publié le 30/07/2014 à 12H08
La pochette de "The Breeze"

La pochette de "The Breeze"

© Michael Putland

Eric Clapton n'a pas la mémoire courte. Il se souvient comme d'autres guitaristes de ce qu'il doit à J.J.Cale. C'est pourquoi il a réuni quelques amis comme Mark Knopfler, John Mayer ou Albert Lee pour rendre hommage au guitariste qu'il admirait le plus, dans un album "The Breeze, an appreciation of J.J.Cale", qui reprend 16 chansons emblématiques du pionnier du "Tulsa Sound".

Pratiquement un an jour pour jour après sa mort,  à 74 ans, J.J. Cale reçoit un très bel hommage de ceux pour qui il restera à jamais une référence.

Eric Clapton a souvent déclaré que pour lui J.J. Cale était une des figures les plus importantes de l'histoire du rock. Et on le comprend.

A l'implosion du mythique Cream, Clapton tourne son regard et ses oreilles vers les sons venus de l'Ouest américain et plus particulièrement  vers un certain J.J.Cale. L'homme est  discret, fuit la notoriété et joue un blues mâtiné de country et de jazz influencé par Chet Atkins ou Les Paul. L'Anglais va d'ailleurs reprendre deux morceaux du maître de Tulsa qui bâtiront sa propre légende, "After midnight" et "Cocaïne".

En 2006 Eric Clapton réalise un rêve. il collabore pour la première fois avec J.J. Cale dans un album, "The road to Escondido", qui recevra en 2008 le grammy award du meilleur album de Blues contemporain.

"Le clip de "Call me the Breeze" qui ouvre l'album hommage sorti le 28 juillet fait même explicitement référence à Escondido, dans un road trip nostalgique de Clapton, qui foisonne d'images d'archives du guitariste disparu. "Call me the Breeze" ouvrait "Naturally", l'album des débuts de J.J.Cale en 1972, un morceau repris plus tard par Lynird Skynird, Johnny Cash et John Mayer . 
Clapton n'est donc pas le seul à avoir "une dette" envers mister Cale.

Plusieurs grands noms se sont associés à cet album hommage, qui reprend 16 des principaux titres du maître, sur les 15 albums qu'il a enregistré dans sa carrière. Mark Knopfler est bien sûr de ceux- ci, pour "Someday" et "Train to nowhere", avec cette fluidité toute "Calienne" dans le jeu, qu'il a su personnaliser.  


Autre guitariste prodige John Mayer, très influencé par Stevie Ray Vaughan, a tenu à être de l'aventure en se joignant à Eric Clapton sur "Lies", "Magnolia" et "Don't wait".
 

Au fil de l'album, les invités de Clapton comme Willie Nelson, Tom Petty, Derek Trucks et Don White, tout en mettant "leur patte", s'effacent derrière le génie de la composition de J.J. Cale pour mieux en faire ressortir l'universalité.

On ne pouvait rêver plus bel hommage.

"The Breeze, An Appreciation Of J.J.Cale"" Eric Clapton and Friends
Dans les bacs depuis le 28 juillet

Tracklist :

1- Call Me The Breeze (Vocals Eric Clapton)
2- Rock And Roll Records (Vocals Eric Clapton & Tom Petty)
3- Someday (Vocals Mark Knopfler)
4- Lies (Vocals John Mayer & Eric Clapton)
5- Sensitive Kind (Vocals Don White)
6- Cajun Moon (Vocals Eric Clapton)
7- Magnolia (Vocals John Mayer)
8- I Got The Same Old Blues (Vocals Tom Petty & Eric Clapton)
9- Songbird (Vocals Willie Nelson & Eric Clapton)
10- Since You Said Goodbye (Vocals Eric Clapton)
11- I’ll Be There (If You Ever Want Me) (Vocals Don White & Eric Clapton)
12- The Old Man And Me (Vocals Tom Petty)
13- Train To Nowhere (Vocals Mark Knopfler, Don White & Eric Clapton)
14- Starbound (Vocals Willie Nelson)
15/ Don’t Wait (Vocals Eric Clapton & John Mayer)
16- Crying Eyes (Vocals Eric Clapton & Christine Lakeland)