Rencontre avec Liz McComb, la diva du gospel

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 09/12/2011 à 15H22
Liz McComb dans sa loge de l’Espace Cardin à Paris

Liz McComb dans sa loge de l’Espace Cardin à Paris

© Stéphane Weber

La légendaire Liz McComb est actuellement en concert à l’Espace Cardin à Paris. Nous l’avons rencontrée peu avant qu’elle n’entre en scène.

Quand nous arrivons à la loge de Liz McComb, au sous-sol de l’Espace Cardin où elle se produit ce jeudi 8 décembre, nous la trouvons assise sur son canapé, les yeux mi-clos, emmitouflée dans son manteau. Il est 18h. Elle attend ses musiciens pour une petite répétition et un réglage du son avec les techniciens, prévus à 19h, avant le début du concert à 20h30.

« J’étais en train de prier  », nous répond-elle lorsqu’on lui demande si on ne la dérange pas. « Je prie durant la journée. La prière c’est également de la méditation. Je médite sur mes écritures préférées de la Bible. Je prononce intérieurement des bénédictions pour les autres. C’est de la prière et de l’amour que je porte aux autres, et qu’ils m’apportent, que je tire également mon inspiration. Cela m’aide à me préparer à la vie, tout simplement. J’ai commencé à prier très tôt, dans ma jeunesse, quand j’ai commencé la musique », précise la virtuose du gospel.

Liz McComb a débuté le chant dans son enfance, sous la direction de sa mère. « Nous chantions à l’église, avec mes cinq sœurs. J’ai un seul frère, qui jouait de la trompette, et du jazz  », se souvient-elle. « Ma mère n’aimait pas que l’on traîne dans la rue, alors nous répétions très souvent à la maison, où nous avions des instruments ».

Elle écoute toutes sortes de musiques
La chanteuse écoute beaucoup de musique, mais rarement quant elle se trouve seule. « Paradoxalement j’aime le silence. C’est là que je trouve mon inspiration », confie-t-elle. Liz McComb aime surtout les grands classiques du jazz : Billie Holiday, Aretha Franklin, Nina Simone, Quincy Jones, Ray Charles… « La liste est longue. Mais j’écoute toutes sortes de musiques. La musique est un long voyage… »

Quant à sa propre musique, elle la place dans la grande tradition afro-américaine, « dérivant des rythmes de la Nouvelle-Orléans, de la Caroline du Nord et du Sud, et du Mississipi ». Liz McComb a également été influencée par la soul music et le funk des années 70 et 80. « Je suis très éclectique  », dit-elle, « mais il faut reconnaître que tout ce que l’on a fait dans la musique afro-américaine est une extension de nos traditions musicales originelles  ».

REGARDEZ : Liz McComb chante "Fire"

Quelques dates de concerts à venir

Jusqu’au 10.12.2011 - Espace Cardin - Paris
15.12.2011 - Théâtre de Charleville-Mézières
17.12.2011 - Casino de Lille
26.01.2012 - Vincennes
28.01.2012 - Levallois, Festival de jazz