Quand le jazz revient à Saint-Germain-des-Prés

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 21/05/2011 à 15H00
Quand le jazz revient à Saint-Germain-des-Prés

Quand le jazz revient à Saint-Germain-des-Prés

© Culturebox

Le quartier Saint-Germain-des-Près, véritable berceau du jazz, retrouve ses couleurs et son esprit populaire d'antan. Plus de 20 concerts sont proposés au public et parmi les plus belles surprises du festival : Ambrose Akinmusire, trompettiste virtuose.

La 11e édition du festival Jazz à Saint-Germain-des Prés a lieu du 15 au 29 mai 2011. Parmi les belles têtes d'affiche : le trompettiste Ambrose Akinmusire, la nouvelle sensation afro-américaine. Il se produit le 17 mai 2011 à la Maison des Cultures du Monde (et le 25 juin au Duc des Lombards). Le nom de ce virtuose new-yorkais est actuellement sur toutes les lèvres.
A noter également la présence au festival Jazz à Saint-Germain-des-Prés de Jacky Terrasson le 28 mai à l'Institut Pasteur. Les autres têtes d'affiche sont Kyle Eastwood et Stefano Di Battista. Kyle Eastwood, fils de l'acteur-réalisateur Clint Eastwood, qui privilégie de plus en plus la basse électrique à la contrebasse, interprète (le 18 mai à l'Hôtel Pullman Montparnasse) un jazz léché aux accents funk et groove. Stefano Di Battista (sax alto et soprano), hard-bopeur fougueux et volubile, présente pour la première fois à Paris (le 16 mai au Théâtre de l'Odéon) les compositions de son nouvel album en hommage à la figure féminine, "Woman's Land". Au programme également, plusieurs chanteuses pétillantes: Robin McKelle, entre jazz et rhythm'n blues (le 24 mai à l'Institut Océanographique), et Kelly Lee Evans (le 20 mai à l'Hôtel Lutetia), interprète des classiques de Nina Simone. Jazz et musique classique ont rendez-vous le 19 mai à l'Eglise Saint-Germain, avec la rencontre des pianistes Antoine Hervé et Jean François Zygel, l'un des rares pianistes classiques à maîtriser la technique de l'improvisation. L'organisateur du festival, Frédéric Charbaud, est un fan des "cousins" du jazz (blues, soul, gospel) : la création de l'harmoniciste Jean-Jacques Milteau, (le 26 mai à l'Eglise Saint-Germain-des-Prés), avec le choeur gospel des Palata Singers, en témoignera.


- A voir aussi sur Culturebox :
- Les-musiciens-de-jazz-sous-l'oeil-musical-de-Philippe-Gras
- Francois-Chassagnite-a-tiré-sa-révérence
- Clin-d'oeil-à-Boris-Vian-par-le-nice-jazz-orchestra