Annulé en 2016, le Nice Jazz Festival revient avec Herbie Hancock et De la Soul

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/07/2017 à 19H52, publié le 18/07/2017 à 19H39
Herbie Hancock à Nice Jazz Festival - 17 juillet, place Masséna

Herbie Hancock à Nice Jazz Festival - 17 juillet, place Masséna

© Thomas Dalmasso/Ville de Nice

L'an dernier, le Nice Jazz Festival avait été entièrement annulé suite à l'attentat sur la Promenade des Anglais. En 2017, le festival signe donc son grand retour avec en tête d'affiche Herbie Hancock, le parrain de cette nouvelle édition. Jusqu'au 21 juillet, d'Ibrahim Maalouf à Deluxe, le public devrait, une fois de plus, être comblé.

Hier soir à Nice, Trombone Shorty, De La Soul puis Herbie Hancock ont ouvert le Nice Jazz Festival 2017. "Essayer de se faire plaisir" et promouvoir la paix dans des moments de communion musicale, tels sont les objectifs de cette nouvelle édition. 

Reportage : France 3 Côte d'Azur V. Varin / F. Tisseaux / P. Hubert / A. Taba

Herbie Hancock, parrain de l'édition 2017

Avec 60 ans de carrière, quatre Grammy Awards et un Oscar, Herbie Hancock est une véritable légende vivante. Ambasseur de la bonne volonté à l'Unesco, il promeut par sa musique la paix et les vertus du jazz. Artiste moderne et audacieux, le jazzman de 77 ans a toujours une longueur d'avance. Hier soir, le pianiste-clavériste a fait vibré la Place Masséna.

De la Soul enflamme la place Masséna

Ils étaient très attendus à Nice lundi soir. Les "pilliers d'un hip-hop enthouasiaste et créatif" ont conquis le public réuni place Masséna. Depuis 25 ans, ces trois New-Yorkais révolutionnent le hip-hop avec des touches de funk, de jazz et de soul. Ils sont revenus avec leur tout nouvel album, le premier depuis 12 ans... Au plus grand plaisir de leurs fans.

De La Soul à Nice Jazz Festival ce lundi 17 juillet

De La Soul à Nice Jazz Festival ce lundi 17 juillet

© Ville de Nice/Julien Veran

Avant eux, c'est Trombone Shorty qui a ouvert cette soirée explosive. Tromboniste-trompettiste venu tout droit de la Nouvelle-Orléans, Trombone Shorty est un véritable showman à l'énergie décoiffante. Un incontournable à découvrir en live.

Trombone Shorty à Nice Jazz Festival, lundi 17 juillet

Trombone Shorty à Nice Jazz Festival, lundi 17 juillet

© Romain Robini/Ville de Nice

Moderniser notre approche du jazz avec des propositions innovantes? 

De -M- à Iam en passant par Chinese Man, c'est un pari audacieux mais aussi un véritable choix artistique qui est fait. Le directeur artistique du festival, Sébastien Vidal, souligne sa volonté d'innover et de faire évoluer notre vision du jazz. Selon lui, un certain "retard" doit être rattrapé.

Avec Nice Jazz Festival, l'on est vraiment en train d'interroger les frontières de cette musique. Ce qu'on imagine du jazz, c'est 20 ans en retard par rapport à ce qu'il est aujourd'hui. Les artistes le font tellement avancer qu'on a du mal à rattraper ce qu'est vraiment le jazz aujourd'hui

Sébastien Vidal, directeur artistique de Nice Jazz Festival

Jusqu'au vendredi 21 juillet, 24 concerts sont encore à venir. Toute la programmation est à retrouver sur le site offiel.
Affiche officielle

Affiche officielle

© Nice de Ville