Musilac : Seasick Steve, le bluesman vagabond a conquis le public

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/07/2014 à 16H48, publié le 15/07/2014 à 15H27
Seasick Steve / Cornbury Festival 2012 

Seasick Steve / Cornbury Festival 2012 

© Jules Annan/PHOTOSHOT/MAXPPP

La 13e édition du festival "Musilac" s'est achevée dimanche à Aix-les-Bains. Les festivaliers ont eu l'agréable surprise de découvrir la musique de Seasick Steve, un bluesman invétéré tout droit débarqué de la côte californienne.

Le blues-country de Seasick Steve (Steve Gene Wold de son vrai nom) a conquis le public français de Musilac. Puristes et jeune génération ont été séduits par ce papy hobo de 73 ans venu poser ses baluchons à Aix-les-Bains, le temps d'un concert généreux.

Il est vite reparti en tournée, car depuis la sortie de son deuxième album "I Started Out With Nothin and I Still Got Most of it Left" en février 2009, Seasick Steve n'en finit pas de voyager et de conter sa musique comme il l'a toujours espéré. 

Equipe : D. Borrelly / G. Lespinasse / S. Dumaine / L. Di Bin
Une histoire singulière

C'est dès l'âge de 13 ans que Seasick Steeve a commencé à sillonner les routes, poussé par une envie de voyages et surtout la volonté d'échapper à une vie monotone. Pendant toute une période d'errance ponctuée de petits boulots et concerts dans des bars miteux, il commet des petits larcins qui vont le mener à plusieurs reprises à la case prison.

C'est dans les années 60 qu'il finit par rencontrer une bande de bluesmen, et qu'il côtoie Janis Joplin qui deviendra une amie. Ses rêves de voyages se concrétisent alors et lui permettent enfin de faire de la musique. Lors d'une tournée européenne, en Norvège, il rencontre celle qui deviendra son épouse, et peu après la famille s'agrandit. Rattrapé par les responsabilités familiales, le jeune vagabond décide de faire un break, pour assurer et assumer le quotidien.

Retour à la musique
Seasick Steve rentre alors aux Etats-Unis et s'installe à Seattle dans les années 90. Il y créé son propre studio d'enregistrement où toute la scène  grunge et rock se précipite ; Kurt Cobain deviendra à son tour un ami.
 
Mais c'est vers fin 90 qu'une rencontre décisive avec le pape du blues John Lee Hooker  le fera découvrir au public. Un public attiré par sa dégaine sympathique de vieux Hobo et ses instruments atypiques qu'il bricole lui même en détournant planches à laver ou enjoliveurs de voiture.  
Le succès, enfin
En 2004, Seasick Steve sort un premier album "Cheap"avec le groupe suédois The Level Devils. Mais c'est en 2006 qu'il sort son premier album solo "Dog House Music", suivi trois années plus tard par "I Started Out With Nothin and I Still Got Most of it Left", une véritable consécration qui va accélérer sa carrière. Courant 2013 est sorti  son sixieme album "Hubcap Music".


Les prochains concerts de Seasick Steve en Europe :

le 17 juillet au Colours of Ostrava en République Tchèque
le 19 juillet au Gurten Festival à Bern,Suisse 
le 23 juillet au Paléo Festival à Nyon, Suisse
le 02 aout au Carfest North à Cheshire, Angleterre
le 09 aout au Way Out West à Goteborg, Suède
le 16 aout au Beautiful Days Festival à Exeter, Angleterre
le 21 aout au Festival Paredes de Coura au Portugal
le 23 aout au CarFest South, Angleterre
le 24 aout au Victorious Festival à Portsmouth, Angleterre