Mort de la chanteuse Etta James

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 21/01/2012 à 11H03
Etta James au New Orleans Jazz Festival (22/05/2009)

Etta James au New Orleans Jazz Festival (22/05/2009)

© MS7/Wenn.com/Sipa

La chanteuse américaine de jazz, blues et soul s'est éteinte à l'âge de 73 ans, a annoncé son agent. Connue pour sa chanson "At last", l'artiste était gravement malade et avait subi plusieurs hospitalisations.

Etta James, atteinte d'une leucémie en phase terminale, avait été hospitalisée le 21 décembre dans un hôpital de Riverside (est de Los Angeles). Mi-décembre, quand sa maladie avait été officialisée, son agent avait précisé qu'elle souffrait également de démence sénile et d'une hépatite C. Aux dernières nouvelles, elle était sortie de l'hôpital vers le 5 janvier. Par la suite, elle avait dû y être admise à nouveau.

"Le décès est survenu suite à des complications de sa leucémie. Son mari Artis Mills et ses fils Donto et Sametto James étaient à ses côtés. C'est une perte terrible pour sa famille, ses amis et tous ses fans dans le monde entier", a expliqué son agent Lupe De Leon dans un communiqué.

Quatre Grammy Awards
Etta James, de son vrai nom Jamesetta Hawkins, avait entamé sa carrière dans les années 50. Cette voix puissante avait remporté quatre Grammy Awards et 17 Blues Music Awards. Elle était connue notamment pour son hit "At last", écrit par Mack Gordon et Harry Warren en 1941. Cette chanson a d'abord connu le succès grâce à Glenn Miller, avant d'être reprise par Nat King Cole, puis en 1960 par Etta James qui en a fait sa chanson fétiche.

"Sa voix était un instrument d'une puissance irrésistible. Ses paroles  explosaient de violence, de sexe et par dessus tout de musique", observe David Ritz, qui l'avait aidée à écrire son autobiographie "Rage to Survive" (La rage de survivre) en 1995.

"Etta, c'était la mamma du rhythm & blues", explique à l'AFP Billy Wilson, de l'association des anciens de Motown, la maison de disques qui a lancé la plupart des stars de la musique noire américaine. "Elle a posé les  fondements de tout ce qu'on appelle la musique soul."

Les chansons d'Etta James racontaient l'amour, le désir, la chute et la résurrection, à l'image de sa voix, soyeuse ou rocailleuse, et d'une vie sentimentale compliquée, entrecoupée de passages en centre de désintoxication. Parmi ses autres succès, on peut citer "All I Could Do Was Cry" ou encore "I'd Rather Go Blind".

Etta James est considérée comme une de celles qui ont eu le plus d'influence sur les générations suivantes, de Diana Ross à Amy Winehouse, Adele ou Beyoncé.

En 2009, cette dernière a chanté "At Last" au début du bal d'investiture du président Barack Obama que ce dernier avait ouvert par une danse avec son épouse Michelle. La même Beyoncé avait incarné Etta James dans le film "Cadillac Record" qui retrace l'histoire du blues dans le Chicago des années 50.

Etta James n'avait pas apprécié que Beyoncé chante "sa" chanson devant le nouveau président.

Après près de 40 albums, Etta James venait de sortir le dernier en novembre, 60 ans après ses débuts. Elle avait été lancée à 14 ans, avec son premier groupe, les Peaches, par l'impresario Johnny Otis, qui lui avait donné son nom d'artiste.

Née Jamesetta Hawkins en 1938 à Los Angeles, d'une mère adolescente et de père inconnu, elle affirmait qu'elle était la fille de Minnesota Fats, une légende du billard.