Miraculous Mule dégaine un "Blues Uzi" des plus efficaces

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 28/04/2015 à 16H57, publié le 28/04/2015 à 16H41
Miraculous Mule

Miraculous Mule

© Joel Stevens

Un an après "Deep Fried" un premier album encensé par la critique, les anglais de Miraculous Mule nous reviennent avec "Blues Uzi", un opus de 8 titres où le trio londonien mélange habilement blues psychédélique, son garage et blues primitif. A découvrir sans faute à l'occasion de leur tournée qui passe, ce soir, par "L'International" à Paris.

Résumé de l'épisode précédent :
2014, le trio constitué de Michel J Sheehy, chanteur et guitariste, Patrick McCarthy bassiste et Ian Burns batteur déboule sur la scène rock londonienne avec un album "Deep Fried" qui fait tout de suite tilt outre-Manche et de ce côté-ci du Channel. Il est porteur d'un  très remuant "Satisfied"

"Satisfied", le public l'est aussi immédiatement et voilà nos trois compères qui récidivent avec un mini album de 8 titres tout aussi épatant. Il offre une sorte de chaîne ADN du groupe à partir du blues du sud des Etats-Unis, revisité façon 2014. Le résultat est enthousiasmant. On passe du blues psychédélique de "Blues Uzi" qui nous ramène dans les années 60, à l'époque du British Blues Boom des Cream, Alexis Korner et autres Animals.


au blues teinté de "son garage" de "Motherless child" en passant par une relecture de vieux blues ou de gospel comme "Judgement",  "I Don't Do Nobody Nothing" ou "I Know I've Been Changed".

Bref 8 titres seulement mais que du bonheur. Miraculous Mule a mis sa patte sur le blues et le rajeunit de la plus belle des manières. Rien d'étonnant à ce que les Londoniens en raffolent. Le vieux continent ne devrait pas tarder à suivre.

"Blues Uzi" Miraculous Mule (pochette)

"Blues Uzi" de Miraculous Mule chez Caroline/Universal. 8€

Miraculous Mule est à L'International à Paris ce mardi 28 avril
Au Bootleg  à Bordeaux le 29 avril
A l'Appart Café de reims le 1er mai