Longtemps complice de David Sanborn, le bassiste roi incontesté du groove offre l'un de ses plus grands concerts à Paris

Considéré comme l'un des meilleurs compositeurs de sa génération, le New-Yorkais Marcus Miller brille depuis plus de trois décennies en concoctant un jazz fusion ouvert et exigent, toujours virtuose. Invoquant des sonorités funk, son groove si particulier l'a propulsé aux sommets du jazz.

C'est par la clarinette et les claviers que Marcus Miller découvre la pratique d'un instrument. Encouragé par un père pianiste et organiste à l'église de leur quartir, le jeune Marcus Miller se met à jouer de la basse à l'âge de 12 ans. Les dix années qui suivent seront consacrées à l'apprentissage de la basse. À 22 ans, il met ses connaissances et sa grande maîtrise en pratique en tant que side man au service de Miles Davis, Jean-Michel Jarre ou encore Claude Nougaro. Il collaborerera par la suite avec les plus grands, notamment en produisant Al Jareau ou France Gall,  et en accompagnant le saxophoniste David Sanborn. On retrouve également le nom de Marcus Miller sur l'album "Jump To It" d'Aretha Franklin. 

Marcus Miller présente son projet "Afrodeezia" :

La présentation officielle de l'album "Afrodeezia" - 4 mars 2015


Il est important que je garde les pieds sur terre, connectés avec les racines... Quand vous faites de la musique depuis longtemps, chaque note vous rappelle quelqu’un ou quelque chose.

Marcus Miller


En 2015, le bassiste publie "Afrodeezia", album en forme d'hommage aux esclaves et à leurs descendants. Il se confiatit alors à Culturebox

Distribution

  • Date 05 avril 2016
  • Durée 1h 26min