Le saxophoniste Sam Rivers est mort

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 28/12/2011 à 09H22
Le saxophoniste Sam Rivers sur scène en 2007

Le saxophoniste Sam Rivers sur scène en 2007

© Robert Auclair

Le saxophoniste américain Sam Rivers, l'un des géants du free jazz, est décédé d'une pneumonie à l'âge de 88 ans à Orlando, en Floride.

Sam Rivers avait embrassé la vague du be-bop dans les années 1950 et avait joué avec la chanteuse Billie Holiday (1915-1959), avant de rejoindre le légendaire trompettiste Miles Davis (1926-1991) en 1964 et d'apparaître sur l'album live "Miles in Tokyo" la même année.

Il a signé sous son nom plusieurs albums révolutionnaires pour le célèbre label de jazz Blue Note, notamment "Fuchsia Swing Song", et a joué avec le bassiste Dave Holland ou le batteur Tony Williams (1945-1997).
 

 

Dans les années 70, Sam Rivers avait décidé d'ouvrir, avec sa femme Bea, les portes de son loft new-yorkais à d'autres interprètes. Baptisé Studio Rivbea, le lieu allait devenir un lieu de ralliement pour les musiciens et fans de jazz.

La décennie suivante, le saxophoniste a joué durant quatre ans dans le groupe United Nations de Dizzy Gillespie, et s'est installé à Orlando, en Floride, où il a rassemblé de nombreux talents pour créer son propre big band.

"A mes yeux, mon père a été en vacances toute sa vie", a déclaré la fille et impresario Monique Rivers Williams au journal Orlando Sentinal. "Il me disait souvent: "Je travaille, mais j'en apprécie chaque minute", a-t-elle ajouté. Jusqu'au mois de septembre, Rivers répétait encore avec son big band Rivbea Orchestra. "Le mot retraite ne faisait pas partie de son vocabulaire."