Gregory Porter, le plus grand chanteur de jazz and soul à Jazz en Baie

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/08/2017 à 12H01, publié le 12/08/2017 à 11H45
Gregory Porter à Vauvert en 2017

Gregory Porter à Vauvert en 2017

© LODI Franck/SIPA

Ce jeudi 10 août, le festival Jazz en Baie a pu assister au show de Gregory Porter, malgré un retard de trente minutes. Il est venu présenter son dernier album "Take me to the valley" dans lequel sa voix chaude mêle parfaitement puissance et profondeur. Le chanteur américain a laissé une trace inoubliable chez le public.

Les spectateurs de Jazz en Baie ont dû remercier le ciel d'avoir fait lâcher sa carrière de footballeur américain à Grégory Porter. Le jazzman a fait voyager la foule en toute simplicité. S'il arbore un look frileux (il possède un couvre-chef dont il ne se sépare jamais), sa voix chaude allie parfaite puissance et profondeur. Retour sur cette soirée aux côtés du plus grand chanteur de jazz and soul du monde. 

Reportage France 3 Normandie J. Pattier / A. Marchais / M. William / V. Potel

Le boss du Jazz and Soul

Il est le crooner le plus en vue du moment, et il sait se faire désirer. Annoncé à 22h, il n'arrive sur le site qu'à 22h25. Preuve aussi de son aura, le public semble deux fois plus nombreux que pour les deux concerts précédents (Iray Trio et The Vounteered Slaves). Il débutera son set à 22h31. Ses premières intonations ne mettent pas longtemps à séduire le public. Et comme il sait aussi bien s'entourer que chanter, la joyeuse troupe profite de quelques largesses dans la set list pour improviser. 

La carrière musicale de Gregory Porter a décollé en 2010 avec son album "Water". Depuis, le "boss" du jazz and soul compte trois albums de plus et de multiples récompenses dont un grammy en 2014 pour le meilleur album jazz de l'année. En 2016, il revient avec son dernier disque, "Take me to the alley". Résolument ancré dans la soul des années 70, le phénomène lache sa voix claire sur des compositions toujours plus éclatantes. 

Trois ans se sont écoulés entre son troisième album "Liquid Spirit", un condensé de toutes les influences qui l'animent (jazz, blues, soul et gospel) et son dernier opus. Ces trois années lui ont aussi permis de peaufiner différents projets. Il s'est ainsi essayé au théâtre avant de retourner vers le chant. Il a aussi accompagné le groupe électro-britannique Disclosure sur "Holding On". 

En huit éditions, le festival Jazz en Baie est devenu un rendez-vous incontournable dans la Baie du Mont-Saint-Michel. Les concerts de Michel Jonasz et d'Imany affichaient complet plusieurs mois à l'avance. Celui de Gregory Porter n'a pas dérogé. Le dernier week-end devrait logiquement lui aussi battre des records de fréquentation. Ce samedi, c'est Ben L'oncle Soul qui viendra défendre son troisième album "Under My Skin" où il rend hommage à Frank Sinatra.