Le maigre feu de la nonne en hiver et Carla Bley au Reims Jazz Festival

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 20/11/2009 à 10H28
Le maigre feu de la nonne en hiver et Carla Bley au Reims Jazz Festival

Le maigre feu de la nonne en hiver et Carla Bley au Reims Jazz Festival

© Culturebox

La seizième édition du Reims Jazz Festival se déroule jusqu'au 21 novembre 2009. Il joue sa partition entre artistes confirmés et jeunes formations prometteuses. Parmi ceux de la scène française en devenir, le trio "Le maigre feu de la nonne en hiver", et parmi les pointures, la compositrice américaine Carla Bley, le quartet d'Eric Le Lann, Diana Reeves, Chick Corea...

Carla Bley est unique à plus d'un titre. Unique d'abord, car comme dans tant d'autres arts et métiers, il y a eu longtemps des chasses gardées masculines. Elle fut ainsi la première à se faire une renommer internationale dans le jazz, sans être chanteuse. Elle fut aussi la première compositrice. Elle a su aussi se démarquer de ses pairs, hommes et femmes, et renouveler l'écriture dans le jazz. Si elle a grandi dans une famille de musiciens en Californie, Carla Bley n'a pas suivi par la suite d'enseignement classique dans la musique. C'est donc vers le free jazz qu'elle s'est tout naturellement laissé emporter, suivant son instinct. Elle s'est ensuite lancée dans la composition, prisant particulièrement les formations en big band. Son oeuvre la plus célèbre est l'opéra "Escalator over the hill", imaginée en 1972 sur un  livret du poète Paul Haines. Désormais elle mélange les genres, toujours sans complexe, jazz, rock, sonorités latinos... Cette femme énergique, excentrique et créative n'est pas prête de remballer ses partitions...