Le clarinettiste David Krakauer de retour en France pour Banlieues Bleues

Par @Culturebox
Mis à jour le 08/02/2016 à 09H22, publié le 07/02/2016 à 17H24
Le clarinettiste David Krakauer en août 2015.

Le clarinettiste David Krakauer en août 2015.

© VINCENT DAMOURETTE/SIPA

Le clarinettiste klezmer David Krakauer, qui avait annulé en novembre un concert à La Cigale après les attaques terroristes du 13 novembre, revient en France. Il sera en Seine-Saint-Denis dans le cadre du festival Banlieues Bleues, qui vient de dévoiler la programmation de sa 33e édition qui a lieu du 18 mars au 15 avril.

Banlieues Bleues aura lieu du 18 mars au 15 avril. Ce Francophile, musicien phare de la musique klezmer, sera à l'affiche le 2 avril à Gonesse, où il présentera son spectacle autour du cinéma, "The Big Picture". 

Relecture libre des airs klezmer

Il s'agit d'un spectacle autour de trois thèmes : l'immigration et l'intégration des juifs aux Etats-Unis, la Shoah et le monde du divertissement.
David Krakauer présente lui-même (en anglais) son spectacle "The Big Picture".
Les musiques ont été confiées à un groupe de réalisateurs, "Light of Day", qui a réalisé des petits films d'animation, avec parfois des images d'archives, pour illustrer la musique.

David Krakauer sera auparavant à Pantin le 22 mars avec l'Anakronic, pour une relecture libre et électro des airs klezmer, musique qui s'est développée aux 18e et 19e siècle dans les communautés juives d'Europe de l'Est.

Egalement à Banlieues Bleues : Chucho Valdes et les Vikings de la Guadeloupe

A signaler, parmi les autres événements du festival : le retour des Vikings de la  Guadeloupe, une formation légendaire de musique antillaise des années 70 (25  mars à Stains). Et "Cartoons", une nouvelle création du Sacre du Tympan,  orchestre animé par le bassiste Fred Pallem, sur l'univers musical des dessins  animés et des jeux vidéo (10 avril à Pantin).

Venu d'une autre île des Caraïbes, Cuba, le pianiste Chucho Valdes rendra  hommage à Irakere, mythique formation de jazz afro-cubain qu'il fonda en 1973.
Plusieurs jeunes loups de la nouvelle scène française du jazz sont aussi  annoncés comme le flûtiste Joce Mienniel et le saxophoniste alto Antonin Tri-Hoang.