Laroquebrou, le plus grand festival de boogie woogie du monde

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/08/2017 à 18H10, publié le 08/08/2017 à 14H45
Affiche officielle

Affiche officielle

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

C'est parti pour la 19e édition du festival international de boogie woogie à Laroquebrou dans le Cantal. Du 10 au 13 août, cette petite cité médiévale se transforme en capitale mondiale du boogie. Artistes du monde entier, danseurs de compétition, chanteurs de blues et jazzmen de la Nouvelle-Orléans sont présents. Alors "Let's boogie" !

Si je vous dis boogie woogie vous me répondrez surement "pas de boogie woogie avant de faire vos prières du soir". Mais bien avant Eddy Mitchell, c'est au début du XXe siècle que naît ce style musical dérivé du blues dans les états de Louisiane et du Texas. Dans ce sud américain, les ouvriers largement issus de la communauté noire aiment se réunir après leur journée de travail pour chanter et danser. Les pianistes qui les accompagnent se déplacent d'un campement à un autre en train. Lorsqu'ils jouent dans les wagons, le "boogie" des rails les perturbe. Ils ont alors l'ingénieuse idée d'intégrer ce rythme à leur musique et le "boogie-woogie" ne tarde pas à naitre...  C'est toute cette histoire qui reprend vie chaque été à Laroquebrou.

Reportage : C. Bernard / L. Ribes / G. Malfray

En 2016, le festival avait accueilli plus de 6 000 mélomanes et danseurs avertis. Cette année encore, la programmation orchestrée par le directeur artistique Jean-Paul Amouroux vous réserve de nombreuses surprises. 

Une programmation explosive! 

Concerts de boogie, de blues et de jazz, spectacles de danseurs professionnels, pique-nique géant et grand bal de swing, c'est ce qui vous attend les prochains jours à Laroquebrou. Comme le boogie est d'abord une musique de danse, chaque soir, deux couples champions du monde évolueront sur la scène : les six fois champions du monde Thorbjörn et Flora et les champions du monde en titre Sondre et Tanya. Ensemble, ils devraient mettre le feu dans la salle et faire swinguer le public. Attention : souplesse et énergie sont de mise.

Son jeu capte immédiatement l'attention, sa technique est irréprochable, son inventivité sans faille. Le 10 août, le "pape incontesté de l'harmonica blues" Jean-Jacques Milteau entrera en scène. C'est dans les années 1960 que Jean-Jacques Milteau découvre l'harmonica, à l'époque de Bob Dylan et des Rolling Stones. Au fil des années, son style se précise et il s'impose progressivement comme une référence dans le domaine. 

Très tôt la jeune suissesse Ladyva découvre les grands maitres Meade Lux Lewis et Albert Ammons mais aussi le rocker Jerry Lee Lewis. La pianiste de boogie s'en inspire alors et développe une incroyable rythmique aujourd'hui saluée de tous. En 2009, elle signe son premier disque et rencontre un franc succès. Elle sera présente les 10, 11 et 12 août. 

Le jeune surdoué Nirek Mokar enflamme les scènes du monde entier: Suisse, Hongrie, Etats-Unis.  A seulement 14 ans, le pianiste boogie a déjà sorti deux disques. Depuis 2015, son retour est très attendu à Laroquebrou, retour prévu les 10, 11 et 12 août.

Mais la liste n'est pas close. Bel Levin, Daryl Davis et bien d'autres seront les invités du festival de Laroquebrou. Toute la programmation est à retrouver sur le site officiel.