La mort du grand vibraphoniste Bobby Hutcherson

Par @annieyanbekian Journaliste, responsable de la rubrique Jazz-Musiques du Monde de Culturebox
Publié le 17/08/2016 à 07H23
Bobby Hutcherson sur scène au festival de jazz de San Javier, à Murcia, en Espagne, le 16 juillet 1970

Bobby Hutcherson sur scène au festival de jazz de San Javier, à Murcia, en Espagne, le 16 juillet 1970

© Juan Francisco Moreno / Efe / Newscom / MaxPPP

Virtuose du vibraphone et du marimba, compositeur, partenaire de longue date du pianiste McCoy Tyner, Bobby Hutcherson s'est éteint lundi 15 août à Montara, en Californie, à l'âge de 75 ans. Il souffrait d'emphysème.

Bobby Hutcherson a enregistré des dizaines d'albums, dont pas moins de vingt-quatre pour le label Blue Note en tant que leader. Sur le même label, il a également accompagné de grands musiciens comme Joe Henderson ("Mode for Joe"), Eric Dolphy ("Out to Lunch") ou Jackie McLean.

Son style brillant et percutant, son phrasé souple, ses ancrages éclectiques - free, hardbop, blues, avant-garde, voire même latin jazz au cours des années 70 -, la richesse de son jeu harmonique et son expressivité ont inspiré des générations de musiciens.

Né le 2 janvier 1941 à Los Angeles, Robert "Bobby" Hutcherson est le fils d'un maçon et d'une coiffeuse. Il découvre le jazz grâce à son frère Teddy, camarade de classe de Dexter Gordon, et sa sœur Peggy, chanteuse dans l'orchestre de Gerald Wilson. À l'âge de 12 ans, il abandonne ses cours de piano et se met au vibraphone, ayant eu un coup de cœur pour cet instrument en entendant un enregistrement de Milt Jackson.

Bobby Hutcherson démarre sa carrière à la fin des années 50 aux côtés de musiciens tels que les saxophonistes Charles Lloyd et Eric Dolphy, ce dernier étant le compagnon de sa sœur, et participe rapidement à ses premiers enregistrements discographiques. En 1962, après une tournée avec le saxophoniste Billy Mitchell et le tromboniste Al Grey, le jeune vibraphoniste s'installe à New York, dans le Bronx. La même année, chauffeur de taxi à mi-temps, il écrit pour son fils Barry une valse, "Little B's Poem", qui deviendra l'un de ses grands succès.

Grâce à son ami d'enfance le bassiste Herbie Lewis, Hutcherson découvre la scène jazz new-yorkaise. Lors d'une jam session de Lewis, le vibraphoniste de vingt ans est repéré par un membre du groupe du saxophoniste Jackie McLean. C'est en tant que sideman de McLean, sur le disque "One step beyond", que Bobby Hutcherson participe à son premier disque chez Blue Note le 30 avril 1963. Enregistrées en décembre de la même année, ses premières sessions en tant que leader, réunies sous le titre "The Kicker", ne sortiront qu'en 1999. En revanche, Blue Note lance un premier album à son nom, "Dialogue", en 1965, avec un brillant casting comprenant entre autres le trompettiste Freddie Hubbard.
Bobby Hutcherson : "Les Noirs Marchant" (Andrew Hill, extrait de "Dialogue", sorti en 1965 chez Blue Note)

En 1966, le disque "Dialogue" est suivi de "Stick-Up !" qui marque le début d'une longue collaboration entre Bobby Hutcherson et le pianiste McCoy Tyner.
McCoy Tyner et Bobby Hutcherson interprètent "Moment's Notice" (Coltrane) en 2002 au festival Jazz Baltica (avec Charnett Moffett à la contrebasse, Eric Harland à la batterie)

La même année 1966, Hutcherson enregistre "Happenings" avec un autre grand pianiste, Herbie Hancock.
En 1966, dans l'album "Happenings", Bobby Hutcherson et Herbie Hancock revisitent "Maiden Voyage", une célèbre composition du pianiste

Deux ans plus tard, c'est avec Chick Corea qu'il gravera "Total Eclipse". En 1967, arrêté en possession de cannabis avec le batteur Joe Chambers, l'un de ses grands partenaires musicaux, le vibraphoniste se voit privé de l'autorisation de jouer dans les clubs new-yorkais. Il repart en Californie tout en poursuivant sa collaboration avec Blue Note jusqu'en 1977.

De retour dans sa région natale, il entame un partenariat fructueux avec le saxophoniste Harold Land.
Bobby Hutcherson : "Ummh", avec Harold Land, dans l'album "San Francisco" sorti en 1971

À la fin des années 70, Hutcherson réalise quelques disques pour le label Colombia. Mais il renouera avec Blue Note en 2014, le temps d'un disque, "Enjoy the View".

En 2004, Bobby Hutcherson cofonde l'ensemble SFJazz Collective, une aventure à laquelle il participe trois ans durant.

Au cours de sa brillante carrière, Bobby Hutcherson a également fait des apparitions au cinéma, dans "On achève bien les cheveaux" de Sydney Pollack en 1969, puis "Autour de Minuit" de Bertrand Tavernier en 1986.