La mort du chanteur de jazz Jimmy Scott

Par @annieyanbekian Journaliste, responsable de la rubrique Jazz-Musiques du Monde de Culturebox
Mis à jour le 15/06/2014 à 14H54, publié le 14/06/2014 à 19H47
Jimmy Scott sur scène en août 2000

Jimmy Scott sur scène en août 2000

© Franck Medan / Wostok Press / MaxPPP

Le chanteur de jazz américain Jimmy Scott, connu pour sa voix de soprano, s'est éteint à 88 ans, ont rapporté les médias américains dans la nuit de vendredi à samedi.

L'artiste s'est éteint dans son sommeil jeudi chez lui à Las Vegas, a précisé le "Washington Post", citant son épouse Jeanie Scott. Celle-ci a précisé que Jimmy Scott ne se produisait plus sur scène depuis deux ans, mais il continuait toutefois de travailler et d'enregistrer.

James Victor Scott, né à Cleveland dans l'Ohio le 17 juillet 1925, avait commencé sa carrière dans les années 1940. Il a collaboré avec Lionel Hampton, Quincy Jones, Charlie Parker, Ray Charles et d'innombrables autres artistes de jazz.

Il devait sa voix aiguë au syndrome de Kallmann, une affection rare qui se caractérise notamment par l'arrêt de la puberté. Ce syndrome est survenu peu de temps après la mort accidentelle de sa mère en 1938. Elle a été tuée par un chauffard ivre. Devenu veuf, le père a abandonné Jimmy et ses frères et soeurs.
Une très belle version de "On Broadway" par Jimmy Scott
La carrière de Jimmy Scott a connu des années de traversée du désert, le chanteur ayant été escroqué par un directeur de label indélicat, au point de ne plus pouvoir travailler à la suite de problèmes de contrat. Il s'éclipse à la fin des années 60 et vivote pendant des années loin de la musique.

En 1991, il refait surface. Invité à chanter aux obsèques d'un vieil ami, le bluesman Doc Pomus (c'était la dernière volonté du défunt), il retrouve du travail et une maison de disques. Lou Reed le sollicite sur son disque "Power and Glory" (1992). David Lynch le fait jouer dans les derniers épisodes de "Mystères à Twin Peaks". Il y chante la chanson "Sycamore Trees".
Jimmy Scott chante "Sycamore Trees" dans une scène de "Twin Peaks"
En 1992, celui qui était surnommé "Little Jimmy Scott" dans sa jeunesse sort un album, "All the Way", qui lui vaut un Grammy Award, un statut de chanteur culte en Europe, en Asie et notamment au Japon où il jouera à guichets fermés à cette époque.
Jimmy Scott : "All the Way" (1992)
L'oeuvre de Jimmy Scott a influencé bon nombre d'artistes de tous horizons, parmi lesquels la chanteuse Madonna qui a déclaré, citée par le  "Washington Post" : "Jimmy Scott est le seul chanteur qui me fait pleurer."

Pour le "New York Times", Jimmy Scott était "le chanteur américain du XXe siècle le plus injustement ignoré".