Kyle Eastwood en ouverture du 11e festival de jazz de Limoges

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/11/2016 à 12H21, publié le 11/11/2016 à 15H30
Kyle Eastwood, en juillet 2016 au festival Marseille Jazz des cinq continents.

Kyle Eastwood, en juillet 2016 au festival Marseille Jazz des cinq continents.

© Claude Paris/AP/SIPA

Durant une douzaine de jours, le jazz va résonner dans le centre de Limoges comme chaque automne quand arrive le festival "Éclats d’Émail". Un festival éclectique où tous les jazz se côtoient, sur scène comme dans les clubs et restaurants de la ville. Et pour ouvrir les festivités cette année, le bassiste américain Kyle Eastwood.

Cela fait maintenant un petit moment que l’on ne parle plus de lui comme le fils de Clint, même si en le voyant, il est difficile de ne pas penser à son acteur de père.

Mais depuis quelques années, Kyle Eastwood a su se faire un prénom et s’est surtout taillé une belle réputation dans le monde du jazz, aussi bien comme musicien, que comme compositeur. 

Reportage: I. Rio / T. Milon / P. Ruisseaux

Nous l’avions rencontré quelques heures avant le concert d’ouverture du festival.

Reportage : I. Rio / T. Milon / C. Reynard

Une ville au rythme du jazz

Devenu au fil des années une véritable institution à Limoges, le festival se décline dans plusieurs lieux de la ville grâce à l’implication des commerçants et restaurateurs du centre-ville ainsi que des clubs de jazz qui accueillent de nombreux concerts.

Côté programmation, le choix est riche et éclectique avec Roy Hargrove, Steve Khun,  Avishai CohenBruce Brubaker ou encore le saxophoniste et compositeur François Jeanneau, l’un des piliers du jazz en France. Le festival met également en avant le travail de jeunes compositeurs en devenir comme Itamar Borochov ou Lorenzo Naccarato.

Enfin "Eclats d’Email" s’achèvera le 20 novembre avec un concert de clôture consacré au répertoire de Stéphane Grappelli et Django Reinhardt