Jazz sur Seine 2016 : 16 jours de fête du jazz en Île-de-France

Par @Culturebox
Publié le 07/10/2016 à 09H58
Le grand ensemble de jazz Ping Machine sur la scène du Triton, aux Lilas, le 2 octobre 2015. Durant le festival Jazz sur Seine, ils se produisent le 10 octobre au Studio de l'Ermitage.

Le grand ensemble de jazz Ping Machine sur la scène du Triton, aux Lilas, le 2 octobre 2015. Durant le festival Jazz sur Seine, ils se produisent le 10 octobre au Studio de l'Ermitage.

© CitizenSide / Robert Alcaraz / AFP

Chaque année, Jazz sur Seine se veut le trait d'union du jazz à Paris et dans sa région, avec quelque 150 concerts au programme dans vingt-quatre lieux, pour la plupart des clubs. Coup d'envoi ce vendredi d'une édition qui se poursuivra jusqu'au 22 octobre.

Pour son dixième anniversaire, l'association Paris Jazz Club (PJC), qui organise cette manifestation depuis 2012, a monté une soirée "showcases" mardi 11 octobre : ce soir-là, les quatre clubs de la rue des Lombards au coeur de Paris - Sunset, Sunside, Baiser Salé, Duc des Lombards - ainsi que la Guinness Tavern dans la même rue et Le Klub tout proche, accueilleront cinq showcases chacun, le tout gratuitement.

Jazz sur Seine donne aussi l'occasion de sensibiliser le public à la scène française, représentée par la chanteuse Leïla Martial, le clarinettiste Yom, le pianiste antillais Grégory Privat, le grand ensemble Ping Machine, le flûtiste Magic Malik, le chanteur "vocalchimiste" André Minvielle, le saxophoniste Pierrick Pédron ou le nouveau quintet Awake, parmi tant d'autres à l'affiche durant la quinzaine...

Teaser du 5e festival Jazz sur Seine

Le jazz francilien se joue à Paris et dans les clubs alentour

Au-delà de cette soirée anniversaire, l'association PJC défend surtout l'idée que le jazz ne se joue pas qu'à Paris, mais aussi en région parisienne. "Il y a un réseau de lieux qui défendent cette musique de manière régulière en région parisienne : organiser un festival tous ensemble est l'occasion de les faire entendre", a déclaré à l'AFP Vincent Bessières, journaliste spécialisé, responsable du label Jazz&People, programmateur à l'Espace Sorano à Vincennes et président de l'association. "Des réseaux comme le PJC contribuent à construire le Grand Paris."

Moins illustres que le Duc des Lombards cité plus haut, le New Morning ou le Studio de l'Ermitage, des lieux franciliens comme le Caveau Jazz de Palaiseau, le Carré Bellefeuille à Boulogne-Billancourt, mais aussi la Dynamo de Banlieues Bleues à Pantin et Le Triton aux Lilas, deux bouillonnants espaces de création musicale, tentent ainsi faire vivre le jazz aux portes de la capitale. Certains soirs, le choix va s'avérer cornélien pour les passionnés de musique.

Autre lieu un peu plus éloigné de Paris, à découvrir : la Batterie de Guyancourt, bâtiment militaire construit en 1879, actif jusqu'en 1932, transformé depuis dix ans en espace culturel musical. Le saxophoniste ténor Julien Loureau s'y produit vendredi 7 octobre.

Un Pass spécial ou une Offre Découverte

Les amateurs - ou curieux - désireux de profiter des concerts estampillés Jazz sur Seine peuvent faire des économies à condition de se procurer le fameux Pass 3 concerts (à valider) ou d'entrer dans les critères de l'Offre Découverte

> Le programme par date
> Le programme par club