Jazz sous les Pommiers

du 30 avril au 07 mai 2016

Jazz sous les pommiers 2015 : une belle affiche et du live sur Culturebox

Par @Culturebox
Mis à jour le 07/05/2015 à 18H59, publié le 07/05/2015 à 17H01
Une affiche renversante pour 2015 !

Une affiche renversante pour 2015 !

© DR

À partir de vendredi et jusqu'au 16 mai, le festival Jazz sous les pommiers propose une affiche passionnante. Avec entre autres Pharoah Sanders, Joe Lovano ou Didier Lockwood, des concerts du duo Bossa Negra (des Brésiliens Diogo Nogueira et Hamilton de Holanda) et du groupe new-yorkais Snarky Puppy, et des musiciens comme Tigran Hamasyan, Kyle Eastwood et Airelle Besson, en résidence à Coutances.

Jazz sous les pommiers propose neuf jours de musique qui promettent de belles soirées musicales en Normandie. Culturebox retransmet plusieurs concerts (liste complète ici).

Côté américain, le public pourra applaudir quelques grands saxophonistes : le vétéran Pharoah Sanders, 74 ans, qui joua avec John Coltrane, ainsi que Kenny Garrett, 54 ans, ancien compagnon de route de Miles Davis, ou encore Joe Lovano, 62 ans, vieux complice de Michel Petrucciani, et qui forma aussi un trio de rêve avec le batteur Paul Motian et le guitariste Bill Frisell. Également américain, mais francophile averti, le contrebassiste Kyle Eastwood, fils du cinéaste, qui mène une belle carrière de jazzman.

Le quartet de Pharoah Sanders

Deux concerts "inédits et uniques"

Par ailleurs, le festival dirigé par Denis Le Bas annonce deux concerts "inédits et uniques en France". Il y a d'abord celui du groupe brésilien Bossa Negra qui réunit Hamilton de Holanda, grand joueur de bandolim (la mandoline au Brésil) et Diogo Nogueira, chanteur, pour "un élégant dialogue entre la mandoline et le chant au service de la samba", selon le site du festival.

Jazz sous les pommiers a également programmé un hommage au légendaire guitariste de blues Muddy Waters, à la suite du centenaire de sa naissance en 1913. Son ancien directeur musical, le guitariste John Primer, doit se produire avec "les meilleurs musiciens actuels de la scène blues de Chicago", annoncent les organisateurs.

Snarky Puppy et la résidence d'Airelle Besson

Autre concert très attendu, celui qui doit réunir les Américains du collectif de jazz Snarky Puppy et de l'orchestre philharmonique Metropole Orkest. Ce spectacle n'a que deux dates en France, l'Olympia jeudi, Coutances vendredi. "Il faut noter également la réunion de deux musiciens français qui ne s'était faite qu'une fois en catimini, le batteur pianiste Bernard Lubat et le guitariste Sylvain Luc", ajoute Denis Le Bas, cité par l'AFP.

De son côté, la trompettiste Airelle Besson, prix Django-Reinhardt 2014 - meilleur musicien français de l'année - de l'académie du jazz, doit jouer à la fois avec son nouveau quartet et le formidable duo qu'elle forme avec le guitariste brésilien Nelson Veras. Étant lancée dans une longue et fructueuse résidence à Coutances, la musicienne dispose d'une "carte blanche" au festival. Elle invite pour l'occasion le violoncelliste brésilophile Vincent Ségal (Bumcello).

Tigran Hamasyan : extraits de "Mockroot" (2015)

Un "Requiem contre l'oubli" par Tigran Hamasyan

"Un des événements de la semaine, c'est aussi le Requiem contre l'oubli du pianiste arménien Tigran Hamasyan qui se jouera deux fois dans la cathédrale" de Coutances, ajoute Denis Le Bas. Pour commémorer le centenaire du génocide arménien, avec le choeur de chambre d'Erevan, le vibrant pianiste joue 100 concerts dans des lieux sacrés à travers le monde. Il présente aussi son nouvel album "Mockroot" à Coutances.

Parmi les autres invités du festival, la chanteuse afro-américaine Lizz Wright, entre jazz et soul, le célèbre batteur Manu Katché, le pianiste Jacky Terrasson, la chanteuse Lisa Simone, fille de Nina, le contrebassiste Henri Texier, le clarinettiste David Krakauer, le guitariste Claude Barthélemy ou le tromboniste Daniel Zimmermann.

Pas loin de 120 concerts sont programmés, dont 68 donnés par 422 musiciens professionnels pour cette édition 2015 qui dure un jour de plus que les précédentes. "On espère autour de 40.000 spectateurs payants", confie encore Denis Le Bas à l'AFP, contre 36.000 les années précédentes.

> Tout le programme au bout de ce lien PDF