Jazz à Vienne : l'élégant concert de Yael Naim, plus sereine que jamais

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/07/2016 à 16H57, publié le 10/07/2016 à 20H15
YaeL Naim 

YaeL Naim 

© Anne Philibert

Après les prestations très remarquées d'Esperanza Spalding et d'Ibeyi, c'est Yael Naim qui a pris place sur la grande scène du théâtre antique de Vienne. L'occasion pour la chanteuse franco-israélienne et maman comblée de présenter "Older" son dernier album, concocté par son complice musical, David Donatien.

L'arrivée de Yael Naim sur la grande scène de l'amphithéâtre est à son image : humble et discrète. Vétue d'une longue robe noir toute simple, la chanteuse franco-israélienne présente "Older", son dernier album, très instropectif. Le public viennois l'attendait. C'est dans une pénombre bleutée, accompagnée de David Donatien à la guitare, qu'elle commence le show avec l'intense "I walk until".


Ce 3e opus aux épices créoles, que Yael Naim et David Donatien ont mis deux ans à finaliser, leur tient vraiment à coeur. C'est le fruit d'un long processus de création intime. Subtil mélange de textes écrits en hébreu, anglais ou créole, Yael Naim y évoque un moment très fort de sa vie : la naissance de sa fille, Leïla. 

 

"Older" et ses compositions universelles 

Trouver son chemin, les moments de lacheté, la mort d'un proche et la vie qui reprend son cours avec l'arrivée d'un enfant, sont autant de sujets abordés dans "Older". Des thèmes universels qui ne peuvent que toucher le public, Et c'est avec son coeur que la chanteuse pop folk aux multiples talents s'adresse à lui. 

Je suis devenue maman pour la première fois. Je profite de l'instant présent avec vous ce soir


Dans les gradins, c'est l'émotion et le silence qui règnent quand, assise derrière son piano (qu'elle ne quittera quasiment plus), Yael Naim entonne "Make a child", accompagnée de David Donatien à la batterie. L'artiste franco-israélienne jettera des regards complices tout au long du morceau à celui qui est aussi le père de son enfant.
 


Au fil de son spectacle lyrique, plein d'humanité et de partage, Yael Naim cherchera à rassembler les spectateurs, les incitant à fredonner ou à chanter à l'unisson. La petite surprise de la soirée : le retour sur scène de Ibeyi pour l'accompagner sur l'un de ses titres. Les timbres de ces voix féminines s'entremêlent naturellement, avec délicatesse. Le tube planétaire "New Soul", repris spontanément par le public avec entrain, a clôturé cette belle soirée.

 

Yael Naim et David Donatien à la guitare 

Yael Naim et David Donatien à la guitare 

© Anne Philibert


Les prochaines dates de Yael Naim
- Le 12 juillet à Aubenas (07)
- Le 15 juillet à Montmartin-sur-Mer (50)
- Le 21 juillet à la Place de l'Hôtel de Ville de Paris (75)
- Le 22 juillet à Saint-Louis (68)
- Le 30 juillet à Noirmoutiers (85)