Jazz à Vienne : Ibrahim Maalouf embarque le public pour un long voyage musical

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 29/06/2016 à 17H20
Le spectacle d'Ibrahim Maalouf à Vienne 

Le spectacle d'Ibrahim Maalouf à Vienne 

© aep

Ibrahim Maalouf a offert un spectacle à guichets fermés qui restera gravé dans les mémoires de ses plus grands fans. Le trompettiste à l'énergie communicative a joué près de 4 heures sur scène, enchaînant les sonorités orientale, groove, électro ou lyrique avec virtuosité. Son spectacle, un grand voyage musical, a emporté le public.

Ibrahim Maalouf était vraiment très attendu hier soir à Vienne. Plus de places pour le concert du trompettiste franco-libanais depuis un mois. Et le public n'a pas boudé son plaisir !  Près de quatre heures d'un spectacle virevoltant et énergique. Le musicien franco-libanais est passé d'un style à l'autre avec virtuosité et une énergie communicative.



La première partie de soirée était placée sous le signe des musiques orientales, avec un hommage à Oum Kalthoum, tiré de son album sorti le 25 septembre 2015 consacré à la grande chanteuse du monde arabe. A cette occasion, le trompettiste a invité l'un de ses amis sur scène, le syrien Samir Homsi pour un solo d'Oud, le luth traditionnel oriental. L'artiste entraine le public en douceur. Et avec beaucoup d'humour, il va présenter son ami comme un ancien champion de judo, puis quelques minutes plus tard comme un fabricant de tapis. 

Changement de registre pour le deuxième volet, intitulé "Red&Black Light", issu de son album éponyme. La partition est beaucoup plus groove, électro, presque dance. Le bonheur du public est à son comble quand il interprète "Essentielles". La maîtrise de Radio France est revenue deux fois sur scène pour une partition plus lyrique, sous la direction de Sofie Jeannin. Là encore, Ibrahim Maalouf se montre généreux, il s'efface pour mettre en lumière d'autres talents.  

Rencontre avec l'artiste avant son concert du soir
 
Un mélange de styles, une ouverture au monde, de l'humanité, c'est là toute la magie d'Ibrahim Maalouf. Et son public ne s'y trompe pas. Connaisseurs de jazz ou simples amateurs, des jeunes et leurs parents, des groupes d'amis, son public est large, intergénérationnel. Tout le monde répond avec enthousiasme aux solliciations de l'artiste qui aime plaisanter sur scène. Fier de sa double culture, le musicien n'hésite pas à repérer des libanais parmi le public.

Après un spectacle de près de 4 heures, Ibrahim Maalouf a  anoncé vouloir continuer la fête avec le public de Vienne. Et malgré un départ le lendemain pour le Festival Cuivres en Dombes, il propose de terminer la soirée par des dédidaces. 

J'ai envie de prolonger cette soirée avec vous ! 

 Il est plus d'une heure du matin, et malgré la fatigue, l'artiste enchaîne les dédidaces. Découvrez-ces moments de partage dans cette vidéo : 


Pour certains, Ibrahim Maalouf est dans la lignée d'un Miles Davies. Pour d'autres, il est l'un des rares musiciens de jazz à ouvrir le champ des possibles. Pour tous, il est le premier trompettiste de sa génération à faire salle comble. 

Les prochaines dates en France d'Ibrahim Maalouf  dans le cadre de Red & Black Light Tour 

- 5 juillet 2016 - Trelaze - 
- 12 juillet - Saint-Malô-du-bois 
- 13 juillet - Senon - Le Rocher de Palmer
- 15 juillet - Francofolies de La Rochelle 

Ibrahim Maalouf au Festival de Poupet le 12 Juillet