Jazz à Vienne : Chick Corea régale le public pour son 75e anniversaire

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/07/2016 à 17H40, publié le 12/07/2016 à 17H11
En tournée à l'occasion de son anniversaire, Cjhick Corea esrt passé par Jazz à Vienne

En tournée à l'occasion de son anniversaire, Cjhick Corea esrt passé par Jazz à Vienne

© Marion Tisserand

C'est la soirée que tous les passionnés de jazz attendaient ! À l'occasion de ses 75 ans, Chick Corea, entouré d'incroyables et fidèles musiciens, a joué une pléiade de morceaux qui illustrent sa longue carrière. Une soirée d'anniversaire en hommage aux légendes du jazz qui l'ont inspiré. En première partie, Gregory Porter et sa voix de velours à mi-chemin entre Nat King Cole et Marvin Gaye.

Casquette noire vissée sur la tête, veste pied de poule et chemise en jean, c'est avec nonchalance que Gregory Porter entre sur scène. Croisé backstage quelques minutes plus tôt, le baryton, du haut de ses presque deux mètres, ne toise personne. Bien au contraire, il est simple, se montre affable, courtois et amical avec l'entourage. 

Souvent comparé à Nat King Cole ou Marvin Gaye pour son aisance vocale, Gregory Porter est devenu, en 5 ans seulement, la voix soul la plus prisée du moment. Après le sacre de "Liquid Spirit" aux Grammy Awards en 2013, le voici à Vienne pour un concert en quintet acoustique. L'occasion pour lui de présenter son tout nouvel album "Take me to the Alley".

Les amoureux de sa voix chaude et veloutée ne sont pas déçus après une première partie plutôt jazz, puis l'esprit soul a pris le dessus notamment lors de la sublime version de "Liquid Spirit". Et quand la pluie se met à tomber, on reste toute ouïe dans les gradins. Les parapluies colorés s'ouvrent en cascade mais ne perturbent pas pour autant le géant.  Avant de terminer son show, Gregory Porter reprend l'un des standars du groupe The Temptations : "Papa was a Rollin' Stone". Le public jubile.

Le "Happy Birthday" du public au monstre sacré du piano 

Ce n'est pas la pluie torrentielle qui a découragé ses plus grands fans venus nombreux écouter le monstre sacré. Et c'est par un chaleureux "Happy Birthday" que Chick Corea est accueilli dans l'amphithéâtre. Assis devant son piano électrique, l'éclectique Chick Corea proposera un medley de compositions qui ont  jalonné sa carrière : son propre répertoire mais aussi celui de Bud Powell et Miles Davis...

Si Chick Corea, tout au long de sa carrière, s'est promené sur de vastes territoires, du jazz traditionnel à l'expérimental jusqu'au jazz fusion, il propose un concert Jazz au sens classique du terme au public viennois. Un pur moment de bonheur pour les grands amateurs.

Le jazz dans tous ses états avec Chick Corea !

C'est donc le jazz dans tous ses états qui a fait la renommée de ce virtuose du piano, d'une technicité inégalée. Le généreux compositeur qui a permis à tant de musiciens d'émerger ne cessera de multiplier les échanges complices avec ses vieux compagnons de route, Kenny Garrett, Wallace Roney. Tous les trois ont joué avec Miles Davis.

La jeune génération - Christian McBride et Wallace Roney - fait partie de ce quintet exceptionnel pour accompagner le plus créatif des pianistes.


À chaque partition, le public se régale de toutes ces belles envolées d'improvisations à la trompette, au saxophone ou à la batterie. Un joli moment a marqué la soirée après une improvisation géniale du contrebassite Christian McBride, quand Chick Corea s'est rapproché de Kenny Garrett et de Wallace Roney pour écouter ensemble le solo de la batterie.

À 75 ans et une immense carrière derrière lui, Chick Corea reste toujours à l'écoute des autres. Et ce ne sont pas les 18 Grammy Awards remportés dans différentes catégories qui lui ont fait perdre la tête.