Jazz à Vienne

du 29 juin au 13 juillet 2017

Jazz à Vienne 2017 : Stacey Kent envoûte le Théâtre antique

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/07/2017 à 19H02, publié le 06/07/2017 à 18H40
Steacy Kent sur la scène du Théâtre antique de Vienne, le 05 juillet 2017.

Steacy Kent sur la scène du Théâtre antique de Vienne, le 05 juillet 2017.

© Marion Tisserand

La chanteuse américaine a hier ouvert le bal de la soirée jazz vocal du festival "Jazz à Vienne". Sa voix suave et chaleureuse a précédé celle de la star britannique Jamie Cullum. Une pause jazzy et bossa nova qui a séduit le public

Pendant plus d’une heure, Stacey Kent a transporté avec succès le public dans son univers, du jazz américain à la bossa nova brésilienne, en passant par des titres français. La chanteuse américaine, enrhumée, n’était pourtant pas au mieux de sa forme. Mais la magie a opéré entre le public de "Jazz à Vienne" et l’artiste. Il faut dire que Stacey Kent est toujours bien accueillie en France, notamment depuis la sortie en 2010 de "Raconte-moi", un album de reprises de chansons françaises en 2010.
Stacey Kent a justement choisi d’interpréter dès le 2e titre une chanson de Serge Gainsbourg, "Les amours perdus". Une reprise ponctuée de belles pauses instrumentales, au piano avec Graham Harvey et au saxo avec Jim Tomlinson. Ce dernier est, comme le dit avec humour la chanteuse,  "la personne la plus importante" dans sa vie. Puisqu’il s’agit de son mari.
Stacey Kent avec son mari, Jim Tomlinson, flûtiste et saxophoniste 

Stacey Kent avec son mari, Jim Tomlinson, flûtiste et saxophoniste 

© Marion Tisserand
Un époux avec qui, hier soir, elle a partagé un émouvant  duo sur la célèbre chanson brésilienne "Aguas de Março" d’Antonio Carlos Jobim. Le Brésil a d’ailleurs une place particulière dans le cœur de la chanteuse. En septembre 2013, Stacey Kent sort un album hommage, "The Changing Lights", où elle revisite notamment ses chansons favorites de bossa nova, un genre musical brésilien des années 1950 issu du croisement de la samba et du cool jazz. L’été 2015, elle récidive. Cette fois-ci avec le guitariste brésilien Roberto Menescal, le maître de la bossa nova. Les deux artistes enregistrent "Tenderly" avec la complicité musicale du mari, Jim Tomlinson, et du contrebassiste Jeremy Brown.  
Le pianiste Graham Harvey et le contrebassiste Jeremy Brown. 

Le pianiste Graham Harvey et le contrebassiste Jeremy Brown. 

© Marion Tisserand
Un album américano-brésilien qui, hier soir, a fait voyager le public du Théâtre antique jusqu’en Amérique latine, notamment avec ce titre "The very thought of you".  Ovationnée à la fin du concert, Stacey Kent est revenue sur la scène du Théâtre antique avec une belle surprise. Une magnifique interprétation jazzy de "Jardin d’hiver", d’Henri Salvador.
Stacey Kent  a annoncé au public de Vienne un nouvel album pour cet automne, suivi d'une tournée. 

Stacey Kent  a annoncé au public de Vienne un nouvel album pour cet automne, suivi d'une tournée. 

© Marion Tisserand
Stacey Kent poursuit sa tournée des festivals à Vouvant, en Vendée, le 11 juillet et Saint-Emilion, en Gironde, le 21 juillet. La chanteuse de jazz sera de retour en France en novembre, pour une nouvelle tournée, après la sortie de son nouvel album.