Jazz à Vienne

du 29 juin au 13 juillet 2017

Jamie Cullum envoie le public de Jazz à Vienne au paradis du jazz vocal

Par @Culturebox
Publié le 06/07/2017 à 16H18
Jamie Cullum à Jazz à Vienne 2017

Jamie Cullum à Jazz à Vienne 2017

© Marion Tisserand

Le truculent Jamie Cullum a, une fois de plus, envoûté le public du Théâtre antique de Vienne. L’auteur compositeur interprète aux 10 millions d’albums vendus a offert un véritable show, passant du pop-rock au jazz avec une énergie déconcertante.

La star britannique était hier soir chez elle sur la scène du Théâtre antique. Habitué des lieux, avec deux concerts à Jazz à Vienne, en 2011 et 2014, le petit génie du jazz a dès le premier titre investi la scène. Avec "Work of Art", son dernier single aux influences plus soul que jazzy, le bouillonnant Jamie Cullum a d’emblée fait son show. Passant du piano au micro, tel un Zébulon. Une énergie qui a tout de suite conquis le public ravi d’entendre ce nouvel opus pétillant sorti ce printemps, après trois ans sans nouveautés. Le 7e et dernier album de Jamie Cullum, "Prélude",  date déjà de 2014.  
A 37 ans, Jamie Cullum est un des jazzmen les plus populaires de sa génération

A 37 ans, Jamie Cullum est un des jazzmen les plus populaires de sa génération

© Marion Tisserand
Deux titres plus tard, après avoir enlevé, sa veste, puis sa chemise, Jamie Cullum, le beau gosse, s’assagit. Il prend alors sa belle voix de crooner pour interpréter "Next year baby". Un single tiré de "Twentysomething", son 3e album (2003) qui fut à l’époque son premier grand succès. L’artiste qui a commencé sa carrière en 1999 retrouve ses premièrs amours, le jazz. L’émotion est là, palpable.
Jamie a vendu dix millions d'albums depuis le début de sa carrière en 1999. 

Jamie a vendu dix millions d'albums depuis le début de sa carrière en 1999. 

© Marion Tisserand
Mais Jamie Cullum, qui est également un talentueux pianiste,  ne reste jamais très longtemps assis face à son clavier. A 37 ans, il déborde d’énergie. Son piano en a régulièrement fait les frais. Debout sur son instrument de musique préféré, le Britannique a plus d’une fois laissé exploser sa joie de se produire à Jazz à Vienne.
Jamie Cullum, pianiste émérite, enjambe son piano 

Jamie Cullum, pianiste émérite, enjambe son piano 

© Marion Tisserand
 "Vous être le meilleur public du monde" lance-t-il au 5e titre. Dans les gradins du théâtre antique plein à craquer avec près de 7000 spectateurs, la réaction est immédiate. Un tonnerre d’applaudissements. Jamie Cullum, survolté, tape sur son piano. "What a difference day made", "Shape of you"… le Britannique et ses quatre musiciens enchaînent les titres dans une ambiance joyeuse et contagieuse.   
Jamie Cullum bondissant de son piano 

Jamie Cullum bondissant de son piano 

© Marion Tisserand
Charmeur, pendant ces deux heures de concert, Jamie Cullum ne cessera de jouer avec son public, d’être au plus près de la scène, de lui tendre le micro pour mieux l’entendre chanter. Une communion qui ira jusqu’à cette immersion dans la fosse. Jamie Cullum danse et chante pendant quelques minutes au milieu de la foule, devant des fans ébahis. 
Jamie Cullum, un véritable showman 

Jamie Cullum, un véritable showman 

© Marion Tisserand
Charismatique, showman, Jamie Cullum n’en n’oublie pas pour autant ses quatre compères musiciens. En fin de concert, la star s’efface pour les mettre à l’honneur.
Tom Richards, saxophoniste de Jamie Cullum

Tom Richards, saxophoniste de Jamie Cullum

© Marion Tisserand
Après le dernier titre, le public conquis bat le rappel en entonnant "Work art" debout dans les gradins. Jamie Cullum revient sur scène avec une promesse. Se produire à nouveau à Vienne.   
Ovationné par le public à la fin du concert, Jamie Cullum a promis de revenir à Jazz à Vienne.  

Ovationné par le public à la fin du concert, Jamie Cullum a promis de revenir à Jazz à Vienne.  

© Marion Tisserand
Prochaines dates de concerts de Jamie Cullum en France : le 22 juillet à Juan-les-Pins (Alpes-Maritimes), le 30 juillet à Albertville (Savoie).