Jazz à la Villette

du 30 août au 11 septembre 2016

Jazz à La Villette 2014 : du rhythm'n' blues et un hommage à 1959

Par @annieyanbekian Journaliste, responsable de la rubrique Jazz-Musiques du Monde de Culturebox
Mis à jour le 24/08/2015 à 16H48, publié le 05/08/2014 à 15H14
L'affiche de l'édition 2014 du festival

L'affiche de l'édition 2014 du festival

© Jazz à La Villette

Dans un mois, du 3 au 14 septembre, la 13e édition de Jazz à La Villette, à Paris, se colore d'une tonalité rhythm'n' blues. Le festival célébrera aussi l'année 1959, un grand cru dans l'histoire du jazz. Culturebox sera présent pour plusieurs captations "live".

Entre rhythm'n' blues et soul, les chanteurs Charles Bradley et Nick Waterhouse (tous deux en ouverture le 3 septembre) ainsi que l'Américaine Robin McKelle sont à l'affiche de l'édition 2014. Cette dernière célèbrera le label Stax qui compta autrefois Otis Redding ou Sam & Dave parmi ses vedettes (7 septembre au Cabaret Sauvage).
Charles Bradley : "The World (is going up in flames)" (2007)
D'autres chanteurs, l'éclectique José James et l'artiste soul britannique Laura Mvula, se produisent le 11 septembre à la Grande Halle.

Côté groove, on pourra aussi compter sans faute sur le saxophoniste Maceo Parker et son funk explosif, précédé des Nantais de Malted Milk en première partie, pour enflammer la Cité de la Musique le 4 septembre.

L'occasion de rappeler que l'exposition Great Black Music de la Cité de la Musique voisine s'achève le 24 août.
Jazz à La Villette : teaser de l'édition 2014
Un week-end marathon pour fêter 1959, année jazz
Au disque comme à l'écran, 1959 demeure une année phare dans l'histoire du jazz. Le festival a eu la bonne idée de lui rendre hommage en lui consacrant un marathon d'un week-end, les 6 et 7 septembre. Parus en 1959, "Kind of Blue" de Miles Davis, "Giant Steps" de John Coltrane ou encore "Time Out" du Dave Brubeck Quartet figurent parmi les disques de jazz les plus légendaires. Le 6 septembre à la Grande Halle à partir de 17h30, le pianiste cubain Omar Sosa va interprêter "Kind of Blue", alors que le saxophoniste James Carter va recréer "Giant Steps". De son côté, le pianiste Antoine Hervé consacrera l'une de ses fameuses "leçons de jazz" à "Time Out" (6 septembre à la Cité de la Musique, 15h). Enfin, le trompettiste-bugliste Stéphane Belmondo va jouer "Blowin' the blues away" de Horace Silver, récemment disparu (7 septembre, 14h).

Quant au pianiste belge Éric Legnini, il rendra hommage à un célèbre album rhythm'n' blues de l'année 1959, le classique "What'd I say" de Ray Charles. Il sera entouré d'Alice Russell, Sandra Nkaké et Elena Pinderhugues (6 septembre au Cabaret Sauvage, 21h).

Enfin, 1959 est aussi une année fastueuse pour le jazz au cinéma, avec "Ascenseur pour l'échafaud" de Louis Malle (et sa musique signée Miles Davis) ou "Shadows" de John Cassavetes (et ses musiques de Shafi Hadi et Charles Mingus). Quatre films sont programmés dans deux cinémas MK2.

Le jazz contemporain en force
Les vedettes actuelles du jazz seront nombreuses à se produire à Jazz à La Villette cette année, avec notamment, le 5 septembre à la Grande Halle, le trompettiste américain Ambrose Akinmusire suivi du contrebassiste israélien Avishai Cohen associé au guitariste Kurt Rosenwinkel pour une création, le pianiste cubain Roberto Fonseca et le guitariste américain Marc Ribot (10 septembre), les Britanniques de Get the Blessing en première partie du contrebassiste Henri Texier (7 septembre).
Ambrose Akinmusire en live - Arte Concert (juillet 2014)
Le festival a également invité les saxophonistes Joshua Redman (avec l'excellent groupe Kneebody en première partie, 9 septembre à la Grande Halle), ainsi que Guillaume Perret (13 septembre au Cabaret Sauvage) qui présentera son deuxième album "Open Me" qui sortira le 23 septembre, a-t-il confié à "Libération". Thomas de Pourquery, saxophoniste-chanteur et récent lauréat d'une Victoire du jazz, sera présent à La Villette par le biais de son duo Viking (formé avec le guitariste Maxime Delpierre), en première partie de l'ovni Har Mar Superstar (9 septembre au Cabaret Sauvage). Autre showman du jazz, Médéric Collignon sera l'invité du chanteur Cascadeur le 10 septembre.

Pour la clôture du festival, le 14 septembre à la Grande Halle, Archie Shepp, éminence du saxophone, consacrera un concert au blues avec certains invités parmi lesquels le guitariste Joe Louis Walker.

Une révélation du jazz vocal, la jeune chanteuse belge Mélanie de Biasio, se produira le 8 septembre à la Cité de la Musique.
Mélanie de Biasio interprète "I'm gonna leave you" en février 2014 sur RTL
Enfin, le père de l'ethio-jazz Mulatu Astatke fait son retour à Paris, quelques mois après son concert au Trianon, sur la scène de la Cité de la Musique le 12 septembre.

Une tribune pour les "inclassables"
Par ailleurs, Jazz à La Villette lance une nouvelle thématique, Under the Radar, ouverte aux "musiques résistant à toute tentative de classement", révélations et autres coups de coeur. L'occasion de découvrir le groupe de la chanteuse Jeanne Added, Yes is a pleasant country (8 septembre), l'étonnant ensemble de "soufflants" Art Sonic (14 septembre), le quatuor IXI (10 septembre), un hommage musical et multimédia par Sylvain Rifflet à Moondog (9 septembre à la Dynamo) ou encore le trio Journal Intime et le duo formé par la trompettiste Airelle Besson et le guitariste brésilien Nelson Veras (11 septembre à la Dynamo).

Les concerts sont répartis entre la Grande Halle de La Villette, la Cité de la Musique, le Cabaret Sauvage, l'Atelier du Plateau, la Dynamo de Banlieues Bleues, ainsi que les cinémas MK2 Quai de Seine et Quai de Loire pour les projections de films.