Inspiré par Bartok, Christophe Chassol mixe les sons de la vie à son jazz électro

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 19/03/2017 à 15H05, publié le 13/03/2017 à 18H17
Chassol surs scène

Chassol surs scène

© France 3 / Culturebox

Christophe Chassol mêle jazz et électro. Il en a fait un courant musical, l'ultrascore. Son nouveau projet "Big Sun" est tourné vers sa Martinique natale. Ses concerts sont aussi chargés d'émotions visuelles. Chassol sera par ailleurs au Paris Music Festival, dans le fameux l'Hôtel de Lauzun : il va explorer les musiques créées par Ferré pour les Fleurs du mal de Baudelaire. Rencontre.

Christophe Chassol a un look à la Jean-Michel Basquiat. Il a en commun avec le peintre américain d'être un défricheur de contrées artistiques. Musicien, arrangeur (Keren Ann, Sébastien Tellier, Phoenix), compositeur pour le cinéma et la publicité, cinéaste, Chassol est un touche-à-tout curieux de nouveautés. "Je fais beaucoup de musiques de films ("La délicatesse" de Foenkino, "Narco" NDLR) et naturellement je me suis mis à utiliser le son de mes vidéos comme un matériel musical". C'est ainsi qu'en concert le spectateur se trouve projeté au coeur du carnaval de Fort-de-France. Sur scène il est uniquement accompagné du batteur Lawrence Clais.

Reportage : M.Méranville / D.Bassompierre / G.Gheorghita / C.Destout

L'influence de Bartok

Entré au conservatoire à l'âge de 4 ans, Christophe Chassol va y passer seize années. Diplômé du Berklee College of Music de Boston, il est sorti des sentiers tout tracés pour s'enrichir de ce qui fait la vie : les bruits de la rue, ses rencontres inopinées dont il garde la mémoire. Il revendique d'ailleurs une fameuse inspiration : "Bartok avec son ami Kodaly sont partis dans les campagnes hongroises dans les années 20/30 enregistrer les sons des paysans, les chansons". Une démarche qui fera du duo les premiers ethnomusicologues. Les nouvelles technologies permettent à Chassol de mixer et de sampler tous ces sons du quotidien qu'il collecte. C'est ce qu'il appelle "harmoniser le réel, la vie, le monde".


"Big Sun" sorti en 2015 a refermé sa trilogie d'ultrascores commencée avec "Nola Chérie" à la Nouvelle Orléans (2011) et suivie d'"Indiamore" consacrée à l'Inde en 2013.
 


Christophe Chassol au Paris Music Festival du 16 au 19 mars 2017 à l'Hôtel de Luzun : une exploration des musiques créées en 1957 par ferré pour les "Fleurs du mal" de Baudelaire.