Le pianiste martiniquais retrouve son acolyte, le percussionniste Sonny Troupé pour le projet "Luminescence".

Fils du célèbre pianiste martiniquais José Privat (membre du groupe Malavoi), Grégory Privat s'impose en ré-inventeur de la biguine jazz, qui mêle percussions antillaises, mélodies caribéennes et jazz. En 2015, il s'associe au percussionniste Sonny Troupé pour un live exceptionnel à l'Unesco.

Né en 1984 en Martinique, c'est 20 ans plus tard que Grégory Privat débarque en métropole pour intégrer une grande école d'ingénieur de Toulouse. Mais c'est sa passion pour le piano qui aura raison de ses études. De formation classique, le pianiste a cependant bénéficié de l'influence positive de son père, José Privat, pianiste du groupe Malavoi, en matière de jazz. 

En 2009, il forme un quintet avec qui il se produit en festivals et en clubs. Un tremplin pour se faire connaître du public et qui lui permet d'enregistrer son premier album, "Ki Koté", en 2011. Deux plus tard, le pianiste récidive avec "Tales of Cyparis" ode à une légende martiniquaise, celle de Cyparis, survivant de l'éruption volcanique de 1902 condamné à exhiber ses brûlures dans un cirque américain. Un disque « sans cuivres parfois épuré et minimaliste dans la forme, jamais dans l’inspiration », peut-on lire sur Les Inrocks

Avec "Luminescence", troisième album paru en 2015 chez Jazz Family, il retrouve son éternel complice Sonny Troupé, spécialiste du ka (percussions traditionnelles antillaises).

En 2015, Grégory Privat est nommé aux Victoires du Jazz dans la catégorie "Révélation de l'année".

Retrouvez toutes les infos des Victoires du Jazz 2015 sur le site dédié de France 3
La soirée des Victoires du Jazz à voir en direct et en replay

Distribution

  • Date 09 mai 2013
  • Durée 39min
  • Production Oléo Films
  • Réalisation David Unger
A lire aussi