Festival Jazz sous les Pommiers épisode 2

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 31/05/2011 à 13H41
Festival Jazz sous les Pommiers épisode 2

Festival Jazz sous les Pommiers épisode 2

© Culturebox

A l'occasion des 30 ans du festival Jazz sous les Pommiers, l'armée de bénévoles constituée de presque la totalité de la population, se plie en quatre pour satisfaire au mieux les artistes. Les stands s'installent : entre huitres et cidre, les interprètes amateurs s'entrainent: entre trompettes et clarinettes et les chauffeurs accueillent les invités. Cocktail réussi pour une semaine toute en musique à Coutances.

Sous la direction de Denis Lebas, son directeur depuis 1986, Jazz sous les Pommiers s'est imposé, dans une petite ville de près de 10.000 habitants, comme l'un des festivals les plus intéressants de l'Hexagone, grâce à une programmation judicieuse alliant créations, têtes d'affiche et découvertes. Jazz sous les Pommiers a aussi imposé sa griffe: un premier dimanche traditionnellement consacré aux big bands, des musiciens en résidence au festival sur le long terme... Faits saillants de cette édition anniversaire : une carte blanche donnée au batteur Aldo Romano qui, à 70 ans, n'a jamais été aussi actif, la journée des fanfares en clôture et un concert réunissant tous les musiciens ayant été en résidence à Coutances. En 2010, le festival avait attiré 32.000 spectateurs et enregistré un taux de remplissage exceptionnel (95,6 %).
Cette programmation 2011 fait la part belle aux forces vives du jazz, avec le trompettiste Stéphane Belmondo et son nouveau quartet, la très originale chanteuse sud-coréenne Youn Sun Nah, le pianiste Benjamin Moussay en trio et le saxophoniste Alain Debiossat notamment. Au total, 57 concerts sont prévus avec des grands noms : Martial Solal, Andy Shepard, Ron Carter, Bojan Z, Dhafer Youssef, Jamie Cullum, mais aussi quelques surprises. Plusieurs autres concerts sont à la lisière du jazz et des musiques du monde, comme celui du pianiste allemand Joachim Kühn avec le batteur espagnol Ramon Lopez et le joueur d'oud marocain Majid Bekkas, ou celui du trompettiste sarde Paolo Fresu. Le blues sera une fois de plus à l'honneur, avec deux valeureux ambassadeurs américains, le guitariste afro-américain Eric Bibb et l'harmoniciste Charlie Musselwhite, l'un des rares musiciens blancs de Chicago à s'être imposé dans le West Side. La Carte blanche au batteur Aldo Romano fera en outre un peu le bilan de trente ans du festival. On notera également cette étonnante lecture-concert-spectacle avec Jacques Gamblin et Laurent de Wilde. C'est Denis Lebas, le directeur du festival qui a proposé au comédien et au jazzman d'imaginer un spectacle autour du jazz. Enfin, un final exceptionnel gratuit viendra clore cette année. Baptisé "La folle parade", il rassemblera dans un défilé dix fanfares de tous horizons : batucadas, fanfare des Balkans, créole, orientale de cirque et d'harmonie. Jazz sous les Pommiers, organisé dans une ville de 10.000 habitants au coeur du bocage, a su s'imposer au plan européen: sa candidature vient d'être l'une des 26 retenues, sur 674, pour recevoir une aide financière sur trois ans dans le cadre du nouveau programme "soutien à des festivals culturels européens" chapeauté par la Commission européenne.

A voir aussi sur Culturebox :
- Tous les sujets sur l'édition 2011 de Jazz sous les Pommiers
- L'Edition Jazz sous les Pommiers 2010

A visiter :
Le mini site dédié au festival par France 3 Basse Normandie