Entrez en "Electric communion" avec le bluesman Fred Chapellier

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 27/05/2014 à 12H10, publié le 26/05/2014 à 17H05
Fred Chapellier

Fred Chapellier

© Yann Charles

Il a accompagné sur scène Jacques Dutronc. Aujourd'hui Fred Chapellier fait de plus en plus parler de lui comme guitariste de blues et de rock. Deux ans après la sortie de son album studio "Electric fingers", salué par la critique, il nous offre un live plein d'énergie et de toute beauté, "Electric Communion", chez Dixiefrog/Harmonia Mundi. Mister Chapellier, un grand nom français du Blues.

Et dire que Fred Chapellier a commencé par jouer de la batterie. Il y aurait sûrement excellé mais nous aurait privé de grandes et belles émotions de guitare.

Depuis qu'il s'est emparé d'une six cordes, il ne la lâche plus. Depuis "Blues Devil" en 2003, le Messin s'est imposé sur la scène blues française et au delà. Lui qui a tourné avec Neal Black et Nico Wayne Toussaint. Lui que Jacques Dutronc a emmené dans une tournée marathon de 89 dates en 2010, a aussi une soif de liberté pour exprimer son art.

Belle carrière solo
Chose faite en  2012 avec un album "Electric fingers" salué par la critique. Mais un guitariste de son envergure a trop tourné pour ne pas vouloir partager avec le public ses sensations sur scène. D'où cet "Electric Communion" qui reprend live 5 titres d'Electric Fingers.

Et d'emblée le public du "Caf Conc' des trois frontières" à Bartenheim en Alsace où l'enregistrement a eu lieu s'est levé avec un  "Night work" bien frappé. Puis viennent "He's walking" et "Living in a dream" qui montrent la complicité du guitar hero avec Neal Black.

Et l'on a tout de suite confirmation qu'au talent de guitariste très fluide s'ajoute une voix qui s'y accorde bien. Mais c'est dans les instrumentaux de sa composition comme "Cold as Ice" que l'on mesure l'étendue de la technique Chapellier.
Fred Chapellier compose beaucoup mais aime aussi reprendre comme un hommage des titres d'autres grands monsieurs. Le magnifique "As years go passing by" de Deadric Malone, le "I loved another woman" de Fleetwood Mac signé Peter Green ou "Blues Roy", l'incontournable hommage à son maître, Roy Buchanan.

Enfin Fred Chapellier ne pouvait pas ne pas nous offrir une version live de son très bel adieu à la légende Gary Moore avec un "Gary's gone" découvert sur "Electric Fingers" et qui donne la chair de poule.
Et comme un cadeau bonus Fred Chapellier nous offre sur un second CD, des inédits studios qui complètent le plaisir avec notamment ce "Bet on the blues" 
"Electric Communion" est décidément une belle façon, pour ceux qui ne le connaissent pas, de découvrir ce guitariste qui n'a rien à envier aux stars anglo-saxonnes du genre. Les inconditionnels savent depuis longtemps à qui ils ont à faire.

Pour en savoir plus sur notre homme : Marie Pierre Farkas de France 2 a suivi pendant 6 jours Fred Chapellier à Memphis pendant l'International Blues Challenge, une "compétition" rassemblant les meilleurs guitaristes du genre, dans laquelle il a atteint les demi-finales.
La pochette d'Electric Communion"
"Electric Communion" Fred Chapellier chez Dixiefrog/Harmonia Mundi. 15€

Fred Chapellier est sur la route:
Le 28 mai à Luna Negra à Bayonne
Le 29 mai à la tannerie à Agen
Le 30 mai en show case à Pau
Le 31 mai à Comptoir du jazz à Bordeaux

il sera aussi au Cognac Blues Passion le 5 juillet


Toute la tournée est ici