"Django 100": Hommage à Django Reinhardt en Arles

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 31/07/2010 à 11H04
"Django 100": Hommage à Django Reinhardt en Arles

"Django 100": Hommage à Django Reinhardt en Arles

© Culturebox

Le festival "Les escales du Cargo", en Arles, a rendu hommage à Django Reinhardt, qui aurait eu 100 ans cette année. Le spectacle "Django 100" a réuni sur scène les plus grands noms du jazz manouche, Boulou et Elios Ferré, Angelo Debarre  ou encore David Reinhardt, le petit-fils du guitariste. Pour le final, ils ont été accompagnés par 100 guitaristes amateurs et passionnés. 

Enfant de la balle, Django Reinhardt se produit rapidement avec l'orchestre de ses parents chez des gens aisés pour exécuter des valses d'une très haute technicité.
Fondateur du quintette du Hot Club de France avec Stéphane Grappelli, le guitariste d'origine tzigane développe alors une technique exceptionnelle après avoir perdu l'usage de deux doigts dans un incendie en 1928. L'artiste doit alors réinventer, à 18 ans, toute sa technique guitaristique. Au terme d'une longue rééducation, il époustoufle le monde entier par sa virtuosité retrouvée alors qu'il ne joue qu'avec deux doigts.
C'est en 1930 qu'il découvre le jazz. Un vrai choc qui le conduit ensuite à jouer, brièvement, avec Duke Ellington. Le 16 mai 1953, alors âgé de 43 ans seulement, Django Reinhardt meurt d'une hémorragie cérébrale en Seine-et-Marne, où un festival lui est dédié, chaque année, à Samois-sur-Seine.

A voir aussi sur culturebox :
Biréli Lagrene, parcours d'un virtuose de la guitare manouche
Les Doigts de l'Homme, les rois du jazz manouche
Le Dino Mehrstein Manouche en concert au Molodoi