Deux films sur Miles Davis en chantier

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 05/01/2012 à 15H21
Miles Davis en studio dans les années 80.

Miles Davis en studio dans les années 80.

© Wolfson/Landov/MAXPPP

La rumeur parle depuis des années d'un film sur le trompettiste de légende. Ce sont finalement deux long-métrages qui sont en préparation sur Miles Davis. Rien de trop pour rendre hommage à cet immense musicien. Le premier projet est un "biopic" (film biographique) classique, le second, encore plus alléchant, serait un film de gangsters.

Le projet de film biographique classique
Le "biopic" classique sur Miles Davis est pour l'instant aux mains de George Tillman Jr, réalisateur du film "Notorious" sur le rappeur disparu Notorious B.I.G.  

Selon le site Deadline, le scénario sera basé sur le livre "Dark Magus : The Jekyll and Hyde Life of Miles Davis", signé du fils aîné de Miles, Gregory Davis. Il racontera l'ensemble de la vie turbulente du génial jazzman, de ses albums révolutionnaires à ses addictions aux drogues, sans oublier son côté  coureur de jupons. 

Le producteur Nick David Raynes affirme chercher à faire un film "qui rende justice à Miles Davis", dans la même veine que le très bon biopic sur Johnny Cash "Walk the Line".

Le film de gangsters
L'autre projet de film est conduit par l'acteur américain et musicien Don Cheadle. Dans un entretien tout récent au Wall Street Journal, il détaille sa vision de ce long-métrage en chantier depuis des années mais toujours en attente de véritable budget. 

"Ce n'est pas vraiment un biopic. C'est un film de gangsters. Un film dans lequel Miles Davis aurait voulu jouer", affirme Don Cheadle. "Sans déflorer l'histoire, nous essayons d'en faire quelque chose de plus cubiste.  Nous balayons une bonne partie de de sa vie mais ce n'est pas une histoire du berceau à la tombe. La majorité se passe en 1979, à une période où il ne jouait plus."

Un fauteuil pour deux ?
Alors que certains s'interrogent, à tort, sur le fait de savoir s'il y a de la place pour deux films sur ce génial défricheur, la concurrence affleure déjà entre les deux projets. Les deux réalisateurs affirment en effet chacun avoir un accès plus privilégié que l'autre à une large partie du catalogue musical de Miles Davis, très bien gardé. De cette possibilité dépend en effet beaucoup la réussite de ces films.

Miles Davis improvise pour la magnifique B.O. de "Ascenseur pour l'échafaud"

Voir notre dossier "Miles Davis, architecte musical et chercheur d'or" daté 2009.