Avec ses allures de dandy freerock désinvolte, Marc Ribot s’est insensiblement imposé, en quelques années de dérives contrôlées sur tous les fronts de la modernité, comme l’un des guitaristes les plus séduisants et influents de notre époque.

Fer de lance de la scène downtown new-yorkaise au tournant des années 80 aux côtés de John Zorn et Arto Lindsay, Ribot a rapidement pris la tangente, multipliant projets personnels résolument éclectiques et autres collaborations prestigieuses sans jamais se départir de ce « je ne sais quoi » d’immédiatement identifiable qui fait le secret des grands stylistes. Entouré du contrebassiste Henry Grimes, partenaire historique d’Albert Ayler, et de Chad Taylor, batteur parmi les plus recherchés de la scène post-jazz de Chicago, Marc Ribot nous offre ici comme un condensé de cette anti-virtuosité précieuse qui fait tout son charme, embarquant sa musique d’une somptueuse nudité, toute en dissonances et distorsions, dans une magnifique balade au coeur d’un certain imaginaire américain, à la fois violent, mélancolique et hyper réaliste.

Distribution

  • Date 08 novembre 2011
  • Durée 1h
  • Production Oléo Films
  • Réalisation Samuel Thiebaut
  • Groupe Marc Ribot Trio
  • Détail de la formation Marc Ribot - guitare / Henry Grimes – contrebasse / Chad Taylor – batterie

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !