B.B. King, "le roi du blues", est décédé à 89 ans

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/05/2015 à 17H31, publié le 15/05/2015 à 09H00
B.B King en 2011 à Los Angelès

B.B King en 2011 à Los Angelès

© Paul A. Hebert/AP/SIPA

Le légendaire guitariste et chanteur de blues américain B.B. King, 89 ans, est décédé a annoncé sa fille Patty King à CNN. De son vrai nom Riley B. King, B. B. King pour Blues Boy King, né dans le Mississippi en 1925, était considéré comme l'un des plus grands guitaristes de l'histoire. A la fois guitariste, compositeur et chanteur, il était surnommé le "Roi du blues".






L'artiste qui a sorti une cinquantaine de disques, est connu pour des succès comme "Three O'Clock Blues", "The Thrill Is Gone" et "When Love Comes to Town" enregistré en collaboration avec le groupe U2 en 1989
B.B King Live in Africa
Souvent considéré comme l'un des plus grands guitaristes de l'histoire, B.B. King jouait encore une centaine de fois par an, mais il avait dû interrompre un concert le 3 octobre 2014 à Chicago (Illinois), épuisé et déshydraté. et le reste de sa tournée avait été annulé. Il avait été à nouveau hospitalisé au début du mois à Las Vegas, à la suite de problème de déshydratation. 
B. B. King - The Thrill Is Gone (Live à Montreux 1993)
B.B. King a grandi dans une plantation de coton dans le Mississippi et a travaillé dans les champs dès l'âge de sept ans après le départ de son père et le décès de sa mère. Mais l'orphelin a la chance à l'adolescence d'être pris sous l'aile protectrice de Bukka White, son cousin. Ce guitariste aveugle possédant une sérieuse réputation dans la région, va jouer un rôle essentiel dans son éducation musicale : il l'initie à la guitare et lui fait découvrir la grande ville, Memphis, où il réside à partir de 1947 et où il a développé son style de rythm and blues. Le futur B.B. King y côtoie Sonny Boy Williamson (Rice Miller), Robert Lockwood Jr, Bobby "Blue" Bland, se produit régulièrement à Beale Street - où il a ensuite possédé un club à son nom -, le "Broadway" de la musique noire aux  Etats-Unis.
B.B King au festival du jazz de Nice, en 2011

B.B King au festival du jazz de Nice, en 2011

© PASCAL GUYOT / AFP
Sa carrière prend un nouveau tour en 1949 lorsqu'il est embauché comme DJ dans une radio et y gagne son surnom "Blues Boy" (B.B.). Ike Turner, à cette époque détecteur de talents, le met sur les rails du  succès: le jeune B.B. King décroche avec "Three O'Clock Blues" son premier  "hit" en 1951 et abandonne la radio pour partir sur les routes avec sa guitare. La légende est en marche : succès régional dans les années 50, national avec  des titres comme "Sweet Sixteen" (1960) et des prestations au festival de Newport entre 1968 et 1975, de Monterey en 1967 où il partage l'affiche avec Jimi Hendrix et Otis Redding, international avec une première apparition en Europe en 1968 et au Japon en 1971.

Reportage : E.Cornet/V.Girard

Son style de guitare, racé et expressif, sa manière de chanter issue du gospel, ont influencé les plus grands, d'Eric Clapton à George Harrison. En  1989, sa musique touche un public plus jeune quand il ouvre la route pour U2, qui cherche à ressourcer sa musique aux Etats-Unis.

Pendant des décennies B.B. King a donné plus de 300 concerts par an. Mais les récentes performances de l'idole sur le déclin avaient suscité de plus en plus de critiques. Fait rare, son agent s'est récemment excusé après un concert raté à Saint-Louis (Missouri), précisant que le chanteur avait voyagé par la route durant 24 heures depuis Las Vegas (Nevada) et qu'il avait oublié de prendre ses médicaments pour soigner son diabète avant de monter en scène.

Eric Clapton salue B.B. King, un "phare" du blues


Le guitariste Eric Clapton a rendu hommage vendredi à son "cher ami" B.B. King.  "Je veux juste faire part de ma tristesse et dire merci à mon cher ami B.B. King", a déclaré Eric Clapton dans une vidéo diffusée sur sa page Facebook. "Il a été un phare pour tous ceux d'entre nous qui aimaient ce genre de musique et je l'en remercie du fond du coeur. Donc si vous n'êtes pas familier avec son travail, je vous encourage à sortir pour trouver B.B. King Live At  The Regal (1964), l'album par lequel tout a vraiment commencé pour moi en tant que jeune guitariste", a recommandé le musicien anglais.

"Je tiens à le remercier pour toute l'inspiration et les encouragements qu'il m'a apportés en tant que guitariste pendant toutes ces années et pour l'amitié que nous avons partagée", a-t-il ajouté.  "Il ne reste pas beaucoup de guitaristes qui jouent avec la pureté dont faisait preuve B.B.", a-t-il également dit.  Eric Clapton.  Le Britannique a reconnu avoir profité de l'influence de B.B. King avec qui  il a enregistré en 2000 l'album "Riding With the King".