Banlieues Bleues : un avant-goût sonore de l'édition 2014

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/04/2015 à 16H32, publié le 10/03/2014 à 21H02
Émile Parisien et Vincent Peirani sur scène

Émile Parisien et Vincent Peirani sur scène

© Christophe Charpenel

Du 14 mars au 11 avril, la 31e édition de Banlieues Bleues, près de Paris, propose une programmation plus métissée que jamais avec des musiciens -confirmés ou révélations- venus de tous pays, du Mali au Brésil, et représentant une large palette de styles. Belle affiche aussi côté français avec l’accordéoniste Vincent Peirani et le saxophoniste Émile Parisien en duo, ou le fabuleux André Minvielle.

Le festival offre le plus éloquent des aperçus de sa programmation : un soundcloud de près de 1h15 enchaînant 17 morceaux des quelque 40 groupes ou artistes invités, truffé de belles surprises entre Afrique, Brésil, Norvège, France, jazz, pop :

De Shepp à Weston côté jazz
C’est un illustre vétéran américain du jazz, le pianiste Randy Weston (88 ans le 6 avril) qui ouvrira les festivités le 14 mars à Saint-Ouen, en duo avec le saxophoniste Billy Harper. Il fera partie des quelques représentants du jazz à l’affiche de l’édition 2014 avec le saxophoniste Archie Shepp (en quartette le 10 avril à Clichy-sous-Bois), la chanteuse Cassandra Wilson, tenante d’un jazz mâtiné de blues (11 avril à Bobigny), ou encore le trompettiste Charles Tolliver (4 avril à Bobigny), qui fut membre du quartette du batteur Max Roach.
Cassandra Wilson

Cassandra Wilson

© DR
De Minvielle à Pourquery côté français
Les représentants français des musiques improvisées sont venus en nombre : outre le tandem formé par Vincent Peirani et Émile Parisien (accordéon/saxophone, le 31 mars à Pantin), il ne faudra pas rater André Minvielle, vocaliste et virtuose des mots (23 mars à Pantin), ainsi qu’un autre duo formé par le pianiste Andy Emler et le saxophoniste et chanteur Thomas de Pourquery, vieux complices du MegaOctet (3 avril à Stains). De son côté, le clarinettiste Yom propose un programme "Back to Klezmer", ses premières amours.
André Minvielle

André Minvielle

© Caroline Pottier
Parmi les projets novateurs de l’édition 2014, citons aussi cette rencontre entre la musique du violoncelliste Vincent Courtois et les photographies de Michael Ackerman, le 17 mars à Pantin.
 
Fonseca, Keita, Siba pour un voyage intercontinental
Mais la foisonnante programmation de Banlieues Bleues, largement ouverte sur la world music et les associations audacieuses, invite surtout au voyage en Afrique, à Cuba, au Brésil… Le festival reçoit ainsi le chanteur malien Salif Keita dans une formule acoustique (28 mars à Villepinte), le Nigerian Seun Kuti, fils de Fela (15 mars à Aubervilliers) ou encore la Cap-verdienne Neuza (29 mars à Pierrefitte-sur-Seine).
Seun Kuti

Seun Kuti

© Johann Sauty
L’Amérique latine est également représentée avec le chanteur argentin Melingo, entre pop et tango (9 avril à Saint-Denis), son compatriote guitariste Rudi Flores (en trio, le même soir), mais aussi de très intéressants artistes venus du Brésil : le chanteur Siba, natif de Recife, et le trio Metá Metá, de São Paulo. Ils se partageront l'affiche le 28 mars à La Courneuve. Par ailleurs, le Cubain Roberto Fonseca, dont le dernier album "Yo" a connu un grand succès en 2012, se produit le 3 avril à Gonesse.
Metá Metá

Metá Metá

© DR
Des découvertes en cascade
Banlieues Bleues a décidément façonné une programmation peuplée de nouveaux visages. C'est le cas de la Norvégienne Maja Ratke associée au trio Poing (8 avril au Blanc-Mesnil), du groupe parisien Limousine et de ses connexions thaïlandaises, du jeune groupe français Papanosh (10 avril à Clichy-sous-Bois) ou des Américains The Tontons, originaires de Houston (7 avril à Pantin)… Une 31e édition palpitante en vue.
Papanosh sur scène à Hanovre

Papanosh sur scène à Hanovre

© Clément Ducommun


Festival Banlieues Bleues, du 14 mars au 11 avril 2014
En Seine-Saint-Denis, mais aussi à Nanterre (Hauts-de-Seine) et Gonesse (Val-d'Oise)
Toutes les informations sur le site du festival
 

Banlieues Bleues : affiche 2014

© Blutch