Banlieues Bleues : McCoy Tyner, Joe Lovano et Louis Sclavis à l'affiche

Par @annieyanbekian Journaliste, responsable de la rubrique Jazz-Musiques du Monde de Culturebox
Mis à jour le 11/08/2016 à 17H02, publié le 15/03/2012 à 15H24
Le pianiste McCoy Tyner au Nice Jazz Festival (22/07/2009)

Le pianiste McCoy Tyner au Nice Jazz Festival (22/07/2009)

© AFP / Valéry Hache

Une légende vivante, des artistes phares du jazz contemporain, des voix d'Orient et d'Afrique, du funk, du rap... Du 16 mars au 13 avril 2012, la 29e édition de Banlieues Bleues, en Seine-Saint-Denis, aux portes de Paris, impose son éclectisme foisonnant.

Le festival, organisé essentiellement dans treize villes du département, présente une quarantaine de groupes ou artistes en solo, et une trentaine d'oeuvres inédites.

McCoy Tyner joue "Giant Steps" de John Coltrane en 1996

McCoy Tyner invite Joe Lovano (16 mars, Saint-Ouen)
Tout d'abord, honneur à un vétéran de légende : McCoy Tyner ! Le pianiste américain, né le 11 décembre 1938, a été l'accompagnateur du légendaire saxophoniste John Coltrane (1926-1967) dans la première moitié des années 1960, au sein d'un groupe qui a révolutionné le jazz. Il a collaboré avec d'autres géants comme le trompettiste Freddie Hubbard (1938-2008) ou le saxophoniste Wayne Shorter, avant de mener sa propre carrière, prolifique, en tant que leader.

Ce vendredi 16 mars, il ouvre le bal de Banlieues Bleues avec un invité de marque : le saxophoniste américain Joe Lovano, 61 ans, particulièrement connu pour sa collaboration avec le batteur Paul Motian (1931-2011) et le guitariste Bill Frisell. Le concert affiche complet depuis des jours.
Louis Sclavis au Jazz Festival de Willisau, en Suisse (30/08/2007)

Louis Sclavis au Jazz Festival de Willisau, en Suisse (30/08/2007)

© Sipa / Urs Flueeler / AP
Le retour du trio Sclavis-Romano-Texier (1er avril, Epinay-sur-Seine)
Trois figures du jazz hexagonal, le saxophoniste et clarinettiste Louis Sclavis, le batteur Aldo Romano et le contrebassiste Henri Texier se réunissent dans l'après-midi du dimanche 1er avril. Leur trio, formé au milieu des années 90, a marqué les esprits avec trois albums inspirés de voyages en Afrique, sortis entre 1995 et 2005. Ils reviennent avec des invités de marque : le pianiste serbe Bojan Z (qui vient de sortir un superbe album, "Soul Shelter") et le guitariste Nguyên Lê. Les cinq musiciens présentent un nouvel album, "3+3" (enregistré à six, seul manque à l'appel à Epinay le trompettiste italien Enrico Rava).

Sclavis, Romano et Texier : "Annobon", extrait de "Carnet de route" (1995)

Un hommage à Oum Kalthoum
Au menu "world" et musiques traditionnelles, il ne faudra pas rater le concert du dimanche 25 mars, à partir de 17h, sur le thème "Sur les traces d'Oum Kalthoum". La diva égyptienne sera célébrée par des artistes orientaux (la Franco-marocaine Aïcha Redouane et le Libanais Habib Yammine, la Palestinienne Kamilya Jubran, la Tunisienne Ghalia Benali), puis par des artistes français comme les contrebassistes Vincent Artaud et Daniel Yvinec, le compositeur Arnaud Petit ou le flûtiste Magic Malik.

Un autre rendez-vous de fraternisation artistique, le 27 mars à Saint-Ouen, réunira notamment le rapeur Mike Ladd, le guitariste Serge Tessot-Gay (ex-Noir Désir), le pianiste indien Vijay IYer, le poète irakien Ahmed Abdul Hussein et un ex-Marine Maurice Decaul... Par ailleurs, le 24 mars à Stains, le pianiste congolais Ray Lema présente la création d'une nouvelle oeuvre, "Station Congo".

Francesco Bearzatti (saxophone) et Giovanni Falzone (trompette), "Kinshasa", extrait de la "Suite pour Malcolm", octobre 2010

Des soirées à thème et de nouveaux visages
L'affiche de Banlieues Bleues 2012 inclut une soirée "Night in Detroit" le 17 mars à Saint-Ouen (avec Amp Fiddler et le batteur Tony Allen pour une nuit funk, soul et rap), un hommage à Malcolm X du volcanique saxophoniste-clarinettiste Francesco Bearzatti (5 avril à Pierrefitte-sur-Seine), l'association du saxophoniste Dave Liebman avec le pianiste Andy Emler et le contrebassiste Claude Tchamitchian (31 mars à Stains) et une clôture concoctée à distance par John Zorn, le saxophoniste aux mille casquettes, dont la musique sera jouée par trois groupes (13 avril à Bobigny)...
Emile Parisien (saxophone), Jean-Paul Céléa (contrebasse) et Wolfgang Reisinger (batterie)

Emile Parisien (saxophone), Jean-Paul Céléa (contrebasse) et Wolfgang Reisinger (batterie)

© M.P.
Du côté de la génération montante, le public pourra découvrir, en ouverture du festival et en première partie de McCoy Tyner, le jeune saxophoniste Emile Parisien (16 mars à Saint-Ouen). Avec le contrebassiste Jean-Paul Céléa et le batteur autrichien Wolfgang Reisinger, il proposera des improvisations autour de la musique d'Ornette Coleman, pionnier du free jazz. Autres jeunes artistes à suivre, le guitariste Misja Fitzgerald Michel dans son hommage au chanteur Nick Drake (12 avril à Clichy-sous-Bois), un concert d'un nouveau prince de la trompette, Ambrose Akinmusire (11 avril à La Courneuve), ou encore la voix de la chanteuse Elise Caron (10 avril à Saint-Denis).
Le guitariste Misja Fitzgerald Michel

Le guitariste Misja Fitzgerald Michel

© Fred Thomas
Festival de Banlieues Bleues
16 mars - 13 avril 2012
Réservations sur le site web de Banlieues Bleues ou dans les sites habituels de billetterie