Jay Z, Beyoncé, Bruce Springsteen pour le dernier bal des Obama

Par @Culturebox
Publié le 06/01/2017 à 20H22
Jay Z, Bruce Springsteen rejoignent Barack Obama lors d'un meeting à Colombus, Ohio (2012) 

Jay Z, Bruce Springsteen rejoignent Barack Obama lors d'un meeting à Colombus, Ohio (2012) 

© JEWEL SAMAD / AFP

Dans quelques jours, les Obama devront quitter la Maison Blanche. Mais certainement pas sans organiser une soirée huppée comme ils ont eu l'habitude de le faire durant les huit dernières années. Pour ce qui ressemblait à leur dépendaison de crémaillère jeudi soir, Barack et Michelle ont misé sur une liste d'invités de choix.

Pour leur dernier bal organisé à la Maison Blanche, les Obama ont convié tout un parterre de stars, parmi lesquelles Beyoncé, Jay Z et Bruce Springsteen, indique vendredi l'hebdomadaire américain Variety sur son site internet. 
Barack Obama remet la Médaille Présidentielle de la Liberté à Bruce Springsteen (Novembre 2016) 

Barack Obama remet la Médaille Présidentielle de la Liberté à Bruce Springsteen (Novembre 2016) 

© SAUL LOEB / AFP

La liste des invités de cette soirée d'adieu privée comprend des amis, des donateurs et de nombreux soutiens du couple présidentiel dans le show business. George Lucas, Stevie Wonder, Oprah Winfrey et le rappeur Chance seront aussi de la partie, selon Variety.

La dernière soirée privée des Obama remonte à juin 2015, au cours de laquelle s'était produit le chanteur Prince, décédé en avril dernier.  

"Ils ont des cartons à faire"

Le président américain et sa famille quitteront la Maison Blanche le 20  janvier, jour de la passation de pouvoir avec Donald Trump. "Le président et la première Dame ont occasionnellement - pas fréquemment  mais à l'occasion - organisé des soirées à la Maison Blanche pour leurs amis.  Et je m'attends à ce que ce soit la dernière", a commenté le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest sans confirmer la liste des invités. "Ils ont des cartons à faire" a-t-il ajouté.

Les Obama ont toujours été attachés à une image "pop", drôle et détendue. En témoigne le discours de Barack Obama après le diner des correspondants de la Maison Blanche, en mai 2016. Il avait terminé son allocution par un déjà anthologique "Obama out".