Inna Modja : "Avec Motel Bamako, j'avais envie de parler un peu plus de moi"

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/11/2015 à 18H03, publié le 09/11/2015 à 17H55
La chanteuse Inna Modja présente son nouvel album "Motel Bamako"

La chanteuse Inna Modja présente son nouvel album "Motel Bamako"

© IBO / SIPA

Née au Mali, Inna Modja se définit comme une citoyenne du monde. Mannequin, chanteuse et actrice, la jeune femme a habité aux Etats-Unis et en Europe. Pour son troisième album "Motel Bamako" (Warner), elle souhaitait un retour aux sources, à ces sonorités africaines avec lesquelles elle a grandi. Artiste engagée, elle se mobilise contres les violences faites aux femmes.

A l'occasion de la sortie de son album "Motel Bamako", Inna Modja était l'invitée des 5 dernières minutes du journal de France 2 du 9 novembre 2015. 

Inna Modja avait envie de se raconter. De son enfance au Mali à sa rencontre avec le musicien Salif Keita, la jeune malienne baigne dans la musique depuis son plus jeune âge. Celle qui a débuté sa carrière dans une chorale s'est fait connaitre grâce à ses deux premiers albums et des sonorités beaucoup plus pop / Soul. Son titre "French Cancan" deviendra d'ailleurs l'un des tubes de l'été en 2011. 

"French Cancan", extrait de "Love revolution" 


Avec "Motel Bamako", elle mêle les sonorités dans un album engagé. Inna Modja ainsi que ses 4 sœurs a été excisée enfant, à l'insu de ses parents. Bien qu'elle ait parcouru beaucoup de chemin et qu'elle a pu bénéficier d'une chirurgie réparatrice, cette épreuve l'a confortée dans son combat, se battre pour améliorer les conditions de vie des femmes et lutter contre les violences qu'elles subissent, en Afrique, mais également ailleurs dans le monde. Dans le premier single de "Motel Bamako", "Tombouctou", elle ne mâche pas ses mots et appelle les femmes maliennes à se libérer. 

 "Tombouctou", extrait de Motel Bamako