AC/DC : le bassiste Cliff Williams envisage de jeter l'éponge

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 09/07/2016 à 11H16, publié le 08/07/2016 à 15H58
Angus Young et Cliff Williams de AC/DC en novembre 2014.

Angus Young et Cliff Williams de AC/DC en novembre 2014.

© Marcus Simaitis /DPA / AFP

Le coup de grâce pour AC/DC viendra-t-il de l'intérieur ? Le bassiste des colosses du hard-rock envisage de prendre sa retraite à l'issue de la tournée actuelle "Rock or Bust". Cliff Williams, qui officie dans le groupe australien depuis 1977, le laisse entendre dans une récente interview où il évoque les gros soucis qu'a traversé le groupe depuis 2014.

"J'arrête les concerts et les enregistrements"

La vie au sein d'AC/DC, "c'est ce que je connais depuis 40 ans, mais après cette tournée, j'arrête les concerts et les enregistrements", déclare Cliff Williams au magazine américain Gulfshore Life. "La perte de Malcolm, le souci avec Phil et maintenant avec Brian, ça a changé la donne. Je le sens, c'est la bonne chose à faire." Cependant, sa décision n'a pas encore été annoncée officiellement.

AC/DC a dû faire face ces dernières années à une série de coups durs et a subi des changements de personnel à répétition. Le groupe s'est d'abord séparé du batteur historique Phil Rudd, assigné à résidence et condamné en juillet 2015 pour menaces de mort et possession de stupéfiants. Il est remplacé sur la tournée par Chris Slade, batteur du groupe entre 1990 et 1994.

Puis c'est le guitariste Malcolm Young qui a été diagnostiqué comme atteint de démence, poussant AC/DC à se séparer de ce membre historique la mort dans l'âme. C'est son propre neveu, Stevie Young, qui tient désormais la guitare rythmique.

Enfin, le chanteur Brian Johnson, souffrant de problèmes d'audition si sévères qu'il risquait la surdité, a dû renoncer à se produire sur scène cette année. Il a été remplacé à la dernière minute sur cette tournée par Axl Rose, le chanteur de Guns N'Roses.

Par conséquent, Cliff Williams, qui tient la basse depuis 1977 dans le groupe (après Mark Evans), se sent un peu seul. De ses comparses d'origine ne reste plus qu'Angus Young. D'où sa décision.

Le bassiste se souvient d'une vie entière passée sur la route

Sur le point d'achever (le 20 septembre à Philadelphie aux Etats-Unis) ce qui devrait être sa dernière tournée, Cliff Williams se souvient des débuts du groupe. Et notamment de leur premier bus de tournée, "une vieille carcasse conduite par un bon vieux gars en surpoids qui se faisait appeler Jesse James" et annonçait le groupe comme venant d'Angleterre. Il n'avait visiblement rien compris.

Puis, alors que les bus devenaient de plus en plus confortables et laissaient la place à des vols commerciaux et des chambres d'hôtels, il se souvient d'une vie entière passée en tournée avec une pause pour enregistrer des albums et quelques jours à Noël et au nouvel an "pour garder la santé mentale".

"Quand vous commencez, vous espérez que vous aurez du succès”, remarque-t-il en conclusion. "C’est pour ça  que vous bossez. Mais vous ne savez jamais si ça va marcher. Pour nous, ça a été surréaliste, vraiment."