AC/DC annonce la maladie de Malcolm Young mais "continue"

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 16/04/2014 à 20H00, publié le 16/04/2014 à 16H15
Le chanteur et le guitariste d'AC/DC, Brian Johnson et Angus Young, à Bercy (Paris) le 25 février 2009.

Le chanteur et le guitariste d'AC/DC, Brian Johnson et Angus Young, à Bercy (Paris) le 25 février 2009.

© Olivier Laban-Mattei/ AFP

C'est désormais officiel : Malcolm Young de AC/DC est malade et va faire "un break". Mais le groupe "continuera à faire de la musique". Après 36 heures de rumeurs de mise à la retraite anticipée d'AC/DC et de démenti du bout dès lèvres de Brian Johnson, le groupe australien a finalement publié un communiqué mercredi après-midi.

L'annonce officielle
"Après quarante ans consacrés à AC/DC, le guitariste et membre fondateur Malcolm Young fait un break du groupe en raison d'un problème de santé", écrit le groupe pionnier du hard-rock sur sa page Facebook. "Malcolm souhaite remercier les légions de fans du groupe partout dans le monde pour leur inlassable amour et soutien. A la lumière de cette news, AC/DC demande que soit respectée l'intimité de Malcolm et de sa famille durant ce temps. Le groupe continuera à faire de la musique." 

Brian Johnson parle d'enregistrer en mai
Quelques heures avant cette annonce officielle, et alors que les rumeurs des derniers jours laissaient entendre que AC/DC allait raccrocher les gants, le leader Brian Johnson avait déjà démenti  que le groupe australien soit sur le point de tirer sa révérence.

Dans une interview au Daily Telegraph, il assure au contraire que le groupe compte se retrouver en mai pour enregistrer un possible nouvel album. Mais il n'avait pas démenti la maladie d'un des membres du groupe.

"Nous nous retrouverons définitivement ensemble en mai à Vancouver", déclare Brian Johnson. "Nous allons reprendre les guitares, boire un verre de rouge et voir si quelqu'un a de nouveaux morceaux ou de nouvelles idées. S'il se passe quoi que soit, nous l'enregistrerons."

La rumeur alarmiste cavalait depuis lundi
La rumeur de point final du groupe pionnier du hard-rock avait débuté lundi lorsqu'une radio australienne (6PR, radio de Perth), avait tweeté que le membre fondateur Malcolm Young (le frère d'Angus Young) était "très malade".

Un présentateur australien, Peter Ford, avait confirmé sur les ondes, évoquant sur son compte twitter "de tristes détails à ce sujet" et disant comprendre que la tournée prévue pour les 40 ans du groupe n'aurait pas lieu. Pire, il laissait entendre que AC/DC n'enregistrerait ni ne jouerait plus jamais live. Pourquoi ? Parce que selon lui, les membres du groupe ont un pacte tacite en vertu duquel "ils n'acceptent plus personne dans le groupe, personne ne sera remplacé et si quelqu'un partait, le groupe s'arrêterait".

Malcolm Young ne serait plus en état de jouer
Un proche du groupe, Mark Gable, avait lui aussi confirmé sur ABC Radio la maladie sérieuse de Malcolm Young. Selon lui, le guitariste rythmique d'AC/DC ne serait plus capable de jouer. "Ce n'est pas juste qu'il n'est pas bien, c'est que c'est très sérieux.", déclarait-il.

Dans un premier temps, Brian Johnson était resté flou
Mercredi, dans son interview au Telegraph, le chanteur Brian Johnson s'était voulu moins alarmiste, mais il n'avait pas pu démentir totalement la rumeur. Il avait admis qu'un des membres du groupe était malade mais avait refusé de donner d'autres détails.

"Je ne peux me prononcer dans un sens ou dans l'autre concernant le futur, je ne peux rien exclure. L'un des garçons a une maladie fatiguante, mais je ne veux pas trop en dire à ce sujet. Il est très fier et secret, un type merveilleux. Nous sommes potes depuis 35 ans et je le respecte énormément."

En février, Brian Johnson avait laissé entendre que le groupe n'était pas prêt de lever le pied et s'apprêtait à repartir en tournée. "Le groupe a quarante ans. Alors je crois que nous allons faire 40 concerts pour remercier les fans de leur indéfectible loyauté", avait déclaré le chanteur.