Découvrez Death®, un groupe formé à Détroit en 1971 et dont l'histoire n'a rien à envier à son voisin Sixto Rodriguez !

Death® est un hybride. Un power trio afro-américain, mêlant garage rock et protopunk, à l'histoire suffisamment surprenante pour être comparée au destin de Sixto Rodriguez, originaire comme eux de Detroit.

Les frères Hackney (David, Bobby et Dannis) fondent en 1971 un groupe de rhythm'n blues. Mais, après avoir entendu Alice Cooper en concert, et sous l'impulsion de David, le guitariste, ils décident de donner un caractère rock à leur musique, baptisant leur groupe du nom de « Death ». « Pour la défier », précisent-ils.

Avec le recul du temps, la critique a souligné le caractère visionnaire de ce groupe aux accents hard rock, mais qui préfigurait le punk. Hélas, ce qui devait devenir leur premier disque, enregistré aux Detroit's United Sound Studios en 1974, resta dans les tiroirs. Clive Davis, le président de Columbia Records, leur demanda de changer le nom de leur groupe, qu'il jugeait totalement invendable. Les trois frères restèrent inflexibles. Et la session d'enregistrement fut purement et simplement annulée... Seuls sept morceaux furent enregistrés, les Death® sortant un single à 500 exemplaires en 1975 : Politicians in my Eyes (en face B : Keep on Knocking), implacable dénonciation de la duplicité et de la vanité des " hommes qui nous gouvernent ": : « Ils ne pourraient pas davantage se foutre de vous, ils ne pourraient pas davantage se foutre de moi, tout leur est bon tant qu'ils parviennent à leurs fins. ». Le groupe se dissout l'année suivante, les frères Hackney se consacrant à d'autres formations, reggae notamment.

L'histoire aurait pu en rester là si, en 2008, les trois fils de Bobby Hackney, le bassiste-chanteur, n'avaient retrouvé dans le grenier familial les enregistrements de Death®. Ils n'eurent de cesse que de pousser à la reconstitution du groupe. Ce qu'ils obtinrent. En 2009, Death® renaissait de ses cendres et, sous cette impulsion, le légendaire label indépendant Drag City (Bonnie « Prince » Billy, Scott Walker, Dirty Three, mais aussi Matt Gustafsson ou ... Noël Akchoté) publia en CD l'intégrale des enregistrements de 1974.

Aujourd'hui, David étant décédé en l'an 2000, le trio est constitué des frères Dannis et Bobby avec le téméraire guitariste Bobbie Duncan. Un documentaire est sorti aux USA en 2013, chez Drafthouse Films : « A Band Called Death ». Et en août 2013, le groupe était l'invité de l'Afro-Punk Festival de Brooklyn. Death® ressuscite, tout recommence, et passe par Sons d'hiver.

Distribution

  • Date 31 janvier 2014
  • Durée 1h 15min
  • Production Oléo Films
  • Formation Bobby Hackney - basse, voix / Dannis Hackney - batterie / Bobbie Duncan - guitare
A lire aussi