Un album autoportrait d’inédits de Bob Dylan

Par @martelclem
Publié le 13/08/2013 à 12H07
Les enregistrements de l'album datent de la période 1969-1971

Les enregistrements de l'album datent de la période 1969-1971

© Capture d'écran/YouTube

Que les fans de Dylan se réjouissent, il existe encore des morceaux inédits du maître de la folk. Un album composé de nombreuses pistes inédites enregistrées au cours de l'année 1970 paraît le 26 août.

“En 2012, on a retrouvé une cassette”. Prononcée par une voix-off au début d’une vidéo en ligne, il ne s’agit pas de l’annonce d’une nouvelle mise en scène de “l’Avare” de Molière. Le trésor que contenait cette cassette consiste en des enregistrements non conservés de l’album “Self Portrait” de Bob Dylan (sorti en 1970). Ces enregistrements sont le terreau de l’opus “The Bootleg Series Vol. 10, Another Self Portrait” à paraître ce mois-ci.
 
Premier extrait de cet album, la ballade anglaise traditionnelle "Pretty Saro", est déjà accompagné d'un clip, nous faisant traverser les Etats-Unis.
Tiré de chutes et démos de deux albums de 1970
Depuis les années 1960, Bob Dylan est érigé en l’un des porte-paroles de la contre culture, et il n’aspire pas à ce rôle. En 1970, “réfugié” incognito à New-York, il s’installe en studio avec des musiciens, pour “tester le studio” leur explique-t-il. “En fait de tester le studio”, reformule le guitariste David Bromberg en se rappelant de l’époque, “ça a consisté en l’enregistrement de Self Portrait”.
Bob Dylan en 1970

Bob Dylan en 1970

© Capture d'écran/YouTube

Cet album, le dixième de Dylan, est très mal accueilli par la critique. “What is this shit ?” (“qu’est-ce que c’est que cette m****” ?”) est ainsi la formule ouvrant la critique de l’album dans le magazine Rolling Stone. Ses admirateurs reprochent au chanteur d’avoir “abandonné la cause” pour faire un album très classique.

Al Kooper, l’organiste de la bande, se souvient “avoir enregistré des choses qu’on ne pensait pas que Bob ferait”. Pour lui, l’album aurait très bien pu s’appeler “Chansons folk d’Amérique”, mais son comparse guitariste explique qu'il a pris ce nom “Self Portrait” car pour Bob Dylan, c’était la musique dont il était issu.
La couverture de l'album inédit de Bob Dyylan

© DR

En réaction à la critique, l’album “New Morning” sort au cours de la même année. “Un album différent, plus confortable, plus neuf”, se souvient Al Kooper.

Vestiges de la période probablement la plus brillante de Bob Dylan, les chutes, démos et prises alternatives de ces deux albums composent “The Bootleg Series Vol. 10, Another Self Portrait”, dont Dylan a peint lui-même la couverture. Désormais peintre exposant à Venise ou à Londres, Bob Dylan continue de sortir régulièrement des extraits de sa très longue carrière. Il avait sorti cent exemplaire d'un album en décembre dernier, en raison de la loi européenne sur le copyright.

La version "deluxe" de ce dernier album comportera aussi l’intégralité du concert du chanteur en 1969 lors du festival de l’île Wight (une semaine après Woodstock).