Remise des Prix Nobel sans Bob Dylan mais avec Patti Smith

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/12/2016 à 11H23, publié le 10/12/2016 à 18H46
Patti Smith chante Dylan le 10 décembre 2016, lors de la remise des Nobel à Stockholm.

Patti Smith chante Dylan le 10 décembre 2016, lors de la remise des Nobel à Stockholm.

© Jessica Gow /TT News Agency / AFP

Bob Dylan a été le lauréat qui aura le plus brillé par son absence, samedi, lors de la remise des différents prix Nobel à Stockholm et Oslo. Le musicien et poète, prix Nobel de Littérature surprise, a toutefois envoyé un discours de remerciement. Pour pallier son absence, la chanteuse Patti Smith a interprété un de ses titres durant cette cérémonie somptueuse.

L'absence brille plus fort que les ors

Sous les ors de la Konserthuset, les neufs lauréats présents ont reçu des mains du roi Carl XVI Gustaf de Suède une médaille en or et un diplôme (chaque prix Nobel consiste en outre en un chèque de 8 millions de couronnes suédoises, soit un peu plus de 824.000 euros).

Lauréat du prix de littérature, Bob Dylan, légende vivante de la musique américaine, s'était platement excusé en prétextant "d'autres engagements" après un long silence très commenté.

Il n'était donc pas présent dans la majestueuse salle décorée des compositions florales roses et rouges offertes par San Remo, ville italienne où Alfred Nobel est mort le 10 décembre 1896. Il devrait recevoir son prix en mains propres en 2017.

 

Patti Smith très émue

Pour pallier cette absence, la chanteuse, écrivain et poétesse américaine Patti Smith, grande admiratrice de Dylan, a interprété l'une de ses chansons les plus connues, "A Hard Rain's A-Gonna Fall".

Submergée par l'émotion, la chanteuse s'est arrêtée un moment, semblant chercher ses mots, avant de s'excuser et de reprendre, soutenue par les applaudissements chaleureux des quelque 1.500 invités triés sur le volet, membres des académies, institutions politiques et milieux d'affaires.

La lettre de Dylan

L'énigmatique Bob Dylan, 75 ans, a envoyé un bref discours de remerciement qui a été lu dans la soirée à l'issue du banquet Nobel à l'Hôtel de Ville de Stockholm.

"Si  jamais quelqu'un m'avait dit que j'avais la moindre chance de gagner le prix Nobel, j'aurais pensé que mes chances étaient aussi grandes que d'être sur la Lune", a écrit l'auteur-compositeur dans sa lettre.

"Pas une fois je n'ai eu le temps de me demander est-ce que mes chansons sont de la littérature", a souligné Bob Dylan, ajoutant qu'il n'y avait "pas de mots" pour décrire l"honneur de voir son nom rejoindre ceux des lauréats précédents tels que Rudyard Kipling, Albert Camus ou Ernest Hemingway.

Et d'ajouter, en forme de mot d'excuses, "je suis désolé de ne pas être parmi vous, mais sachez que je suis assurément avec vous par l'esprit et que je suis honoré de recevoir un prix si prestigieux." L'intégralité de son speech est à lire sur le site des Nobel.

Le plus prestigieux des prix, le Nobel de la paix, le seul décerné à Oslo conformément aux souhaits d'Alfred Nobel, avait été remis dans l'après-midi au président colombien Juan Manuel Santos.