Sélectionner votre région

  • area1
  • area2
  • area3
  • area4
  • area5
  • area6
  • area7
  • area8
  • area9
  • area10
  • area11
  • area12
  • area13
  • area14
  • area15
  • area16
  • area17
  • area18
  • area19
  • area20
  • area21
  • area22
  • area23
area1area2area3area4area5area6area7area8area9area10area11area12area13area14area15area16area17area18area19area20area21area22
Live Archie Shepp au festival Jazz à la Villette 2014
Ce soir, à 19h50

L'irrésistible ascension de "Sugar Man" au cinéma

Publié le 20/03/2013 à 15H38, mis à jour le 20/03/2013 à 17H30
Sixto Rodriguez en septembre 2012 à Chicago.

Sixto Rodriguez en septembre 2012 à Chicago.

© Barry Brecheisen/AP/SIPA
"Sugar Man", le documentaire sur l'incroyable destin du musicien américain Sixto Rodriguez, a passé la barre des 100.000 spectateurs en France. Réalisé par Malik Bendejlloul, le film, qui a reçu un Oscar, est désormais visible dans 59 cinémas en France alors qu'il n'était projeté que dans trois cinémas (deux à Paris et un à Lyon) au moment de sa sortie le 26 décembre.
L'incroyable destin de ce chanteur folk-rock de Detroit, se prolonge donc aujourd'hui en un phénomène que rien ne semble pouvoir arrêter. 

Songwriter inspiré dans les années 70, égal pour beaucoup d'un Bob Dylan, Sixto Rodriguez avait toutes les cartes en mains pour devenir une star. Il a pourtant fait un flop incompréhensible à l'époque. Avant de devenir, par un incroyable concours de circonstances, une icône malgré lui en Afrique du Sud durant l'apartheid.

Le film de Malik Bendejlloul, "Sugar Man",  raconte avec maestria, empathie et pudeur cette improbable destinée, et remonte le fil avec les fans qui ont oeuvré à ramener sur le devant de la scène ce génial poète et musicien inspiré.



Trois dates parisiennes déjà complètes
Depuis la sortie du film, Sixto Rodriguez, qui à 70 ans, continuait humblement son travail sur les chantiers à Detroit, sa ville natale, a enfin obtenu le succès et ne cesse de tourner autour de la planète. Mais Sixto Rodriguez a le triomphe discret et conserve son sourire énigmatique de sage.

En France, il est attendu avec impatience. Son concert programmé à la Cigale le 5 juin prochain a été complet en trois jours et ce au lendemain de la sortie du documentaire. Un Zénith a alors été ajouté pour le 4 juin. Complet lui aussi en quinze jours. Un deuxième Zénith, ajouté le 3 juin, affiche sold-out lui aussi.

Cette triple halte parisienne sera précédée d'un concert le 26 mai à Ramonville près de Toulouse. D'autres dates devraient être annoncées dans plusieurs festivals cet été.

Quant au disque de la B.O. du film, qui compile ses deux premiers albums plus trois titres, il vient de dépasser les 15.000 exemplaires vendus selon Sony Legacy, une vraie performance dans une industrie en berne.