Décès de Ralph Stanley, légende du bluegrass

Par @Culturebox
Mis à jour le 25/06/2016 à 17H56, publié le 25/06/2016 à 11H13
Ralph Stanley, en concert en 2012 au Stagecoach Country Music Festival à Indio, Californie

Ralph Stanley, en concert en 2012 au Stagecoach Country Music Festival à Indio, Californie

© Robyn Beck / AFP

La légende américaine du bluegrass Ralph Stanley, dont la musique a notamment accompagné le film des frères Coen "O Brother", s'est éteint à l'âge de 89 ans des suites d'un cancer de la peau, a annoncé son petit-fils.

"Il s'en est allé paisiblement dans son sommeil à cause d'une longue et horrible bataille avec un cancer de la peau", a écrit le musicien Nathan Stanley sur son site internet jeudi.
 
Le chanteur et joueur de banjo avait déjà 73 ans lorsque son interprétation a capella de la chanson folk traditionnelle "O Death" a figuré sur la bande originale du film avec George Clooney. "O Brother" l'a fait découvrir à un public international et intergénérationnel et lui a valu un Grammy, prestigieux prix de la musique.
Ralph Stanley, "O Death"


Initié par sa mère au banjo dans son enfance

Ralph Stanley est né et a grandi en Virginie, dans l'est des Etats-Unis, où lui et son frère Carter ont été initiés à la technique de banjo "clawhammer" par leur mère, selon une biographie publiée par son porte-parole Kurt Webster.
 
Les frères Stanley ont popularisé la chanson "Man of Constant Sorrow", enregistrée plus tard par Bob Dylan, et ont joué dans des festivals de folk et de bluegrass à travers les Etats-Unis dans les années 1960.
"Man of Constant Sorrow", les Stanley Brothers


Toujours sur scène à plus de 80 ans

Ralph Stanley a continué à tourner après la mort de son frère en 1966, puisant dans ses racines pour adopter le style de chant a capella des églises baptistes de sa région. Il a formé un nouveau groupe, les Clinch Mountain Boys, et a enregistré une vieille chanson des Stanley Brothers avec Dylan en 1997.
 
Ce pionnier du bluegrass (forme de country music influencée par la musique des Appalaches) a joué lors des cérémonies d'investiture des présidents Jimmy Carter et Bill Clinton, et a reçu une médaille de "Légende vivante" de la Bibliothèque du Congrès américain, entre autres nombreuses récompenses.
 
Malgré ses problèmes de santé, il avait continué à se produire en concert à plus de 80 ans, parfois aux côtés de son fils Ralph Stanley II à la guitare et de son petit-fils Nathan à la mandoline.